Squats: vers un débat politique à Bienne

Les deux maisons occupées à Bienne depuis plusieurs mois par des squatteurs relancent le débat sur l'accès aux immeubles à l'abandon. Une motion de l'UDC et du parti de la Liberté déposée l'automne dernier demande de détruire ou de barricader immédiatement les maisons abandonnées vouées à la démolition à Bienne. Pour le conseiller de ville UDC Patrick Calegari, il en va de la sécurité des occupants. A gauche, Emilie Moeschler, présidente de la fraction socialiste au Conseil de ville, estime pour sa part que cette motion est aussi une manière indirecte de demander la fermeture des squats existants. Autre argument avancé par la socialiste: le refus de l'UDC et du parti de la Liberté de considérer des formes de vie dites alternatives. Les autorités de la ville ont répondu, pour leur part, qu'il n'existe actuellement aucune base légale, sur laquelle elles pourraient s'appuyer, pour obliger par exemple, la démolition immédiate des immeubles abandonnés ou empêcher l'accès au terrain privé. / amy

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.