L’ancien directeur de la Boillat accuse Swissmetal de calomnie

Dans un courrier adressé aujourd’hui à la presse, André Willemin dénonce certains passages d’un mémorandum publié par Swissmetal en juillet. L’ancien cadre de la Boillat réfute les accusations selon lesquelles il aurait court-circuité la direction du groupe en présentant au Conseil d’administration un plan stratégique exigeant une concentration des activités sur le site de Reconvilier. Selon André Willemin, le concept industriel présenté était objectif. L’ancien cadre déclare aussi qu’il n’a pas menacé Swissmetal de grève. Il aurait plutôt averti le groupe d’une situation sérieuse. André Willemin se réserve le droit de poursuivre pénalement et civilement Swissmetal. /fr

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.