Une solution de la dernière chance pour l’UHMP

L’UHMP, l’Unité hospitalière médico-psychologique de l’Hôpital du Jura sera réorganisée dès le 1er janvier.
 
Nous vous l’avions annoncé mi-mai: le service connait des dysfonctionnements importants. Un audit a été mené.
 
Selon le ministre Philippe Receveur, la double direction du service, par l’hôpital et par le canton, est à l’origine des problèmes. Les directions de l’UHMP et du CMP, le centre médico-psychologique, ont présenté hier leurs solutions au personnel.

Le Docteur Nicolas de Coulon et Raymond Panchaud, les deux experts qui ont mené l’audit, estiment que «la situation est grave, qu’il faut réussir une mutation ou fermer». Selon le communiqué transmis aux employés de l’UHMP, l’Hôpital du Jura reconnaît que la situation s’est même dégradée après l’audit. Le Dr Malisevic, chef de clinique, a donné sa démission pour fin août. Il y avait donc urgence, il fallait assurer la responsabilité médicale du service.

Les décisions suivantes ont alors été prises.
Dès le 1er janvier, l’UHMP sera rattaché à l’Hôpital du Jura et n’aura plus de lien direct avec le CMP, le centre médico-psychologique. En attendant, le service devra faire face à une solution transitoire: la Doctoresse Dougoud et le Docteur Pop, respectivement médecin cheffe et chef de clinique du CMP adulte, superviseront le service. Pour éviter des conflits de personnes, l’Hôpital du Jura a décidé de retirer l’Infirmière chef Tisserand.
 
Pour les directions de l’Hôpital du Jura et du CMP, il faut à tout prix que l’équipe médicale et l’équipe soignante se respectent.
Sinon, elles pourraient aller jusqu’à fermer l’UHMP. /lc
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.