Les homes jurassiens dans une situation critique

Les homes jurassiens se trouvent dans des situations financières difficiles. Depuis le début de l’année, de nombreuses factures restent impayées à la douzaine d’institutions que compte le canton du Jura. Un nouveau système tarifaire nommé Plaisir, contesté par les assureurs affiliés à TarifSuisse, est en cause. Certaines caisses ne s’acquittent ainsi plus du total des factures. Le manque à gagner pour les homes jurassiens pourrait atteindre un million et demi de francs par mois !
 
 
 
L'Etat pourrait faire la banque
 
 
L’Etat jurassien s’inquiète de la situation. Il a déjà écrit à l’Office fédéral de la santé publique pour trouver une issue au conflit. Sans résultat pour l'heure. L'OFSP est prié de trancher sur la légitimité du nouveau système tarifaire. Dans l'intervalle, Morépont a écrit à l'Association jurassienne des institutions pour personnes âgées pour lui demander de tenir bon et de ne pas réduire les facture établies. «Les assureurs doivent payer les prestations auxquelles les assurés ont droit.Il serait envisageable que l’Etat intervienne pour avancer une partie de la somme qu’il doit aux établissements subventionnés, mais il est en revanche difficile d’intervenir pour les homes non subventionnés» , souligne Nicolas Pétremand, le chef du service jurassien de la santé.
 
 
 
Des problèmes de trésorerie
 
Pour l’heure, tous les homes jurassiens font face à la crise, selon la présidente de l’Association jurassienne des institutions pour personnes âgées, Michèle Merçay. Certains ont demandé des avances aux autorités publiques communales, d’autres puisent dans leur fortune, d’autres encore ont des découverts bancaires. /lba
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.