Bernhard Pulver comprend la grogne des étudiants

L’augmentation des taxes universitaires n’est pas une voie à suivre. C’est en tout cas l’avis de Bernhard Pulver. Le futur président de la Conférence universitaire suisse, estime que cela rendrait l'accès aux études plus difficile, selon un article paru samedi dans le Temps.

Le conseiller d'Etat bernois en charge de l'instruction publique, estime qu’il y a d'autres voies pour trouver des ressources, notamment en regroupant des branches entre deux universités.
 
Ces propos amènent de l'eau au moulin des étudiants suisses qui manifestent depuis plusieurs semaines contre le fait que la formation soit devenue une marchandise.

Les étudiants critiques aussi le processus de Bologne. Bernhard Pulver dit comprendre ces craintes. Il a demandé à l'association des étudiants bernois de lui résumer les problèmes. Il a affirmé qu’il en tiendrait compte lors de l'analyse du nouveau système. /ves

Partager
Link

Galerie photos liée

08.05.2010
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.