Pas touche à Mühleberg!

Manifestation devant le RathausLa majorité bourgeoise au Grand Conseil bernois s’est montrée prudente mardi sur la question de la sortie de l’atome. Le législatif a décidé de lancer une initiative cantonale pour empêcher la construction de nouvelles centrales nucléaires en Suisse. Un oui très court exprimé lors de la session extraordinaire sur la politique énergétique par 65 voix contre 63 et 4 abstentions.
 
Le texte exhorte également la Confédération à trouver une solution au problème du stockage des déchets radioactifs. La majorité, emmenée par l’UDC, le PLR et le PBD, a toutefois refusé d’inclure dans l’initiative la mise à l’arrêt de toutes les centrales nucléaires en Suisse, comme le demandait la motion du député PS Roland Näf.
 
Pas de mise à l'arrêt pour Mühleberg
 
Le Grand Conseil a également rejeté toutes les initiatives parlementaires qui réclamaient l’arrêt de la centrale de Mühleberg. Le législatif s’est en revanche montré favorable à l’encouragement des énergies renouvelables. Le Grand Conseil a enfin donné mandat au gouvernement bernois de produire dans le six mois un rapport sur les dispositifs médicaux prévus dans le canton de Berne en cas d’accident nucléaire.
 
Manifestation devant le Rathaus
 
La session extraordinaire sur l’énergie a mobilisé les antinucléaires, qui ont manifesté en début d’après-midi devant le Rathaus. Une trentaine de personnes a réclamé la mise à l’arrêt de la centrale de Mühleberg. La session extraordinaire se poursuit jeudi. /fra
Partager
Link

Galerie photos liée

04.06.2013
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.