Pas de plage gratuite pour les pauvres à Bienne

L'accès à la plage gratuit pour les enfants jusqu'à 16 ans des familles nécessiteuses à Bienne n'est pas du goût du Municipal. La conseillère de ville écologiste Fatima Simon avait réagi en juin dernier, au pic de la crise, en poussant un cri du coeur en direction des couches les plus défavorisées de la population. Le Municipal biennois a été sans pitié dans ses réponses.
 
Non, les enfants des familles défavorisées n'iront pas à la plage gratuitement cet été. Le prix d'entrée restera fixé, pour le Municipal, à un franc septante jusqu'à 15 ans. C'est gratuit pour les moins de 7 ans accompagnés d'un parent. Des tarifs très bas, estime la Ville. Autre argument: "les personnes à faibles revenus reçoivent déjà assez de soutien pour profiter d'offres de loisirs". Entre sept cents et huit cents enfants, entre 7 et 15 ans, ont des parents qui bénéficient à Bienne de l'aide sociale.
 
Offrir la gratuité à la plage coûterait vingt mille francs par an plus les frais. Aucune raison non plus d'accorder la gratuité des bus aux retraités à bas revenus. Ils bénéficient des meilleurs prix comparés aux prix pratiqués à Thoune ou à Berne, estime l'Exécutif.
 
Seule concession accordée aux postulats déposés par Fatima Simon: l'Inspection des Voiries à Bienne étudie un concept "poubelles pour la vieille ville". Il n'y a plus aucune poubelle publique au coeur du vieux bourg. Tous ces objets seront normalement débattus jeudi soir au Conseil de ville. / ame
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.