Les verreries, une activité lucrative au bord du Doubs du 17e au 19e siècle

Découvrir les anciennes activités qui faisaient autrefois la richesse et la réputation de la vallée du Doubs: c’est le thème de notre série d’été du jeudi.
 
Aujourd’hui, nous vous emmenons sur les traces des verriers, implantés sur les rives du Doubs dès le 17e siècle.
 
Des artisans ont travaillé pour fabriquer du verre destiné à faire des vitres ou des objets utilitaires jusqu’au 19e siècle. Les premiers verriers sont arrivés depuis le Jura bernois, Bienne et Soleure. La première verrerie a été construite à Soubey, au lieu-dit Lobschez, en 1640.
 
Les verriers ont ensuite émigré en amont et en aval. Les verreries se sont éteintes vers 1840, les réserves de bois au bord du Doubs étant épuisées. Aujourd’hui, quelques pièces de verre peuvent encore être admirées, notamment au Musée de La Chaux-de-Fonds.
 
De nombreuses familles du Clos du Doubs et de la région toute entière comptent parmi leurs ancêtres des verriers. L’implantation des verriers sur les bords du Doubs a été largement étudiée, notamment par l’universitaire français Guy Jean Michel, qui a publié une thèse: «Verriers et verrerie en Franche-Comté au 18e siècle». L’ouvrage a été publié aux éditions ERTI, dans la collection Recherches. /pc
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.