Un Conseil de ville biennois en manque de légitimité

C'était la première séance de l'année hier soir du nouveau Conseil de ville à Bienne. Douze nouveaux députés ont prêté serment. Le radical romand Olivier Amman a été élu pour seize mois à la présidence du législatif. Lors de l'assermentation des nouveaux conseillers de ville, le préfet Philippe Garbani a mis en garde toutes les forces politiques contre le désintérêt manifesté lors des dernières élections municipales avec environ 28 % seulement d'électeurs. Pour le préfet de Bienne, la question de la légitimité actuelle du Conseil de ville se pose avec une certaine acuité. / amy  

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.