Les Biennois portent un regard positif sur le bilinguisme

Le bilinguisme est reconnu et bien implanté à Bienne. Le Forum du bilinguisme a reconduit l’étude qu’il avait menée il y a dix ans concernant cette particularité seelandaise. L’institut de sondage gfs de Berne a mené l’enquête auprès de 506 personnes, soit 287 Alémaniques, 145 Francophones et 76 bilingues de dix-huit ans révolus. Tous les indicateurs sont à la hausse par rapport au baromètre précédent. En termes d’identité, la majorité des personnes interrogées se considèrent comme Biennois. Elles pensent également le bilinguisme comme à un avantage ou un enrichissement culturel. En termes d’égalité de traitement, si 57% des sondés l’estiment établie, un tiers considèrent que les francophones sont défavorisés économiquement, par exemple pour la recherche d’un emploi. Le rapport à l’anglais s’est quant à lui modifié en dix ans. Alors qu’il était envisageable de voir l’anglais devenir la langue de communication il y a dix ans, la situation est tout autre aujourd’hui. Les Francophones de Bienne sont les seuls Romands à dire préférer le suisse-allemand, à l’allemand. Les échanges se font donc dans les langues des deux communautés linguistiques./lc

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.