Claude Nicollier a emmené Neuchâtel dans l’espace

Claude Nicollier était hier à l'aula des Jeunes-Rives de l'Université de Neuchâtel. Le célèbre astronaute vaudois a donné une conférence d'une heure environ dans le cadre des 50 ans de l'Université populaire neuchâteloise. L'intitulé de la conférence : « 50 ans d'exploration spatiale ». La salle pleine n'a pas été bombardée de chiffres ni de données techniques. Les auditeurs sont ressortis émus du voyage piloté par Nicollier, qui a décrit une humanité conquérante et fragile. La peur précédant le décollage – le Vaudois, premier astronaute européen à avoir pu, en orbite, sortir de la navette spatiale, est allé à quatre reprises dans l'espace (1992, 93, 96 et 99) – le bruit et les secousses de la propulsion de la fusée contrastaient avec le calme et l'infinie beauté de la station orbitale. Claude Nicollier a aussi mentionné Copernic, Galilée, Newton, véritables pionniers selon lui de l'astronomie, avant d'évoquer les catastrophes spatiales, les tragiques pertes humaines ainsi que la fameuse rivalité entre l'URSS et les Etats-Unis. Claude Nicollier se réjouit par ailleurs de l'investissement de la Chine, qu'il a décrite comme une future grande puissance de l'exploration spatiale, un pays qui n'a pas « copié » et qui au contraire arrive sur la scène spatiale forte de sa propre conception et de son bagage d'expériences. Enfin, le conférencier de 61 ans, professeur à l'EPFL, a parlé de l' « objectif ultime », à savoir explorer la planète Mars en 2030. Longuement applaudi, Claude Nicollier a ensuite signé de nombreux autographes. /vc En photo: Claude Nicollier, en compagnie de la présidente de l'UPN, Huguette Tschoumy.
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.