Grockland à Porrentruy, c’est mort !

À l’issue d’une réunion hier soir entre le Conseil communal de la ville et les responsables du projet Grockland, la décision a été prise: les conditions financières ne sont plus réunies pour mettre en place le site de loisirs dédié au clown de Loveresse. D’un commun accord, les deux parties ont décidé de jeter l’éponge. Les liquidités ne sont pas suffisantes, Grockland ne verra pas le jour dans la salle de l’Inter.

Sans garantie financière, l’association devait rapidement trouver de l’argent. Elle a alors sollicité une aide du canton, elle demandait deux millions. Lors de sa séance mardi, l’Exécutif jurassien s’est dit prêt à entrer en matière. S’il était d’accord de dégager une somme de base - moins élevée que deux millions - il a par contre refusé une participation annuelle aux frais de fonctionnement telle que réclamée par l’association.

Cette décision a été le coup de grâce porté à un projet qui battait de l’aile depuis un moment déjà. Sans directeur depuis quelques semaines, l’association devait aussi faire face à un accueil mitigé de la population de Porrentruy. Un référendum a même été lancé contre le projet.

Après le refus de St-Imier d’accueillir le site de loisirs dédié au clown Grock, là aussi pour des raisons financières, c’est donc une nouvelle défection pour Grockland. Après deux tentatives et autant d’échecs, c’est l’avenir même du projet qui semble remis en cause.

Un communiqué commun de l’association Grockland et du Conseil communal de Porrentruy est attendu dans les prochaines heures. /fq

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.