Stèles interactives : la Ville de Bienne n’a pas violé la loi

La Ville de Bienne n’a rien à se reprocher concernant l’installation de bornes interactives d’informations pour les piétons en juin dernier.
 
Le syndicat Unia avait accusé les autorités municipales de dumping salarial en choisissant une entreprise allemande. La Ville de Bienne a soumis le dossier à l’instance cantonale responsable de la surveillance du marché du travail au sein du Beco, Economie bernoise.
 
Cette dernière a confirmé que l’entreprise allemande avait bien respecté les prescriptions en vigueur et qu’aucune erreur n’avait été commise par l’administration municipale. La Ville de Bienne considère donc que les allégations d’Unia sont fallacieuses. /fc
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.