Le nouvel évêque de Bâle élu le 8 septembre

L’élection du nouvel évêque du diocèse de Bâle se précise. Le chapitre cathédral se réunit ce mercredi à Soleure pour recueillir les propositions faites à l’occasion d’une large consultation dans les dix cantons du diocèse.
 
Suite à la nomination par le Vatican de Kurt Koch comme responsable du secrétariat pour l’unité des chrétiens, l’évêché doit se trouver « un nouveau monseigneur ». Une tâche qui incombe au chapitre cathédral composé de dix-huit chanoines parmi lesquels Jacques Oeuvray, représentant du Canton du Jura.
 
 
Une procédure unique
 
La procédure d’élection de l’évêque de Bâle est unique dans le monde catholique. Le nouvel évêque sera élu le 8 septembre, mais il faudra attendre le mois de décembre pour connaître son nom car après un temps de consultation qui se termine ce mercredi, le chapitre cathédral va dégager six noms de prêtres du diocèse susceptibles de succéder à Kurt Koch.
 
Le 8 septembre, il transmettra, pour validation, la liste définitive à la Conférence des états diocésains, soit vingt délégués des dix cantons (Argovie, Bâle-Campagne, Bâle-Ville, Berne, Jura, Lucerne, Schaffhouse, Soleure, Thurgovie, Zoug) qui seront présents dans un hôtel de Soleure. Le Jura sera représenté par son chancelier Sigismond Jacquod et le ministre Charles Juillard.
 
 
Le dernier mot aux chanoines
 
Le politique a donc voix au chapitre mais au final, c’est ce dernier qui élit l’évêque. Chaque chanoine vote secrètement jusqu’à ce qu’un des six noms obtienne la majorité absolue qui est de dix voix.
L’évêque est alors élu, l’homme choisi est averti et s’il accepte, la proposition part à Rome, qui mène sa propre enquête pour valider ou non le choix du chapitre, dans les deux mois… on sera alors en décembre. /clo
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.