Pas de démarches contre la nomination de Martin Hellweg à l’Université de Berne

Le gouvernement bernois n’a pas l’intention d’intervenir suite à la nomination de Martin Hellweg comme chargé de cours à l’Université de Berne.
 
Il répond ainsi à une interpellation de Maxime Zuber. Le Conseil-exécutif estime que toute intervention de sa part serait déplacée, en vertu du principe d’autonomie de l’Université inscrit dans la loi.
 
Il rappelle que l’université est libre dans le choix de ses chargés de cours. Le gouvernement bernois dit toutefois comprendre que la nomination de l’ancien patron de Swissmetal fasse l’objet de la controverse, vu son rôle dans le conflit de la Boillat à Reconvilier.
 
Martin Hellweg donne un cours de deux heures par semaine – un semestre sur deux – à l’institut de management financier de la Faculté d’économie et des sciences sociales. /fc
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.