Vers une école intégrative à Bienne

L’école publique doit repenser son avenir à Bienne en fonction notamment du nombre croissant d’enfants allophones dans les classes, ces élèves dont la langue maternelle n’est ni le français ni l’allemand. Une stratégie valable jusqu’en 2014 a été dévoilée mardi par la Direction de la formation à Bienne. Cette stratégie fera l’objet d’un débat public. Les enseignants, les directions d’écoles et les commissions scolaires ont été consultés pour ce rapport sur l’école de demain. Pour le directeur de la Formation à Bienne, Pierre-Yves Moeschler, l’école publique doit avant tout jouer un rôle intégratif en donnant une chance à tous les élèves. Des stagiaires supplémentaires pourraient être engagés pour aider les enseignants à accomplir leurs tâches notamment à l’école enfantine. Le renforcement de l'apprentissage du français et de l'allemand par immersion et le développement de l'école à journée continue font aussi partie des objectifs de la ville. Le législatif en débattra le 20 janvier. /ame

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.