Moutier et St-Imier comme sites principaux pour la formation professionnelle

Les partis politiques représentés au Conseil de ville de St-Imier ont exposé ce matin leur prise de position commune sur le projet de création d’un Centre professionnel du Jura bernois. La direction de l’Instruction publique a mis en consultation trois propositions de réorganisation de la formation professionnelle dans la région. Le législatif imérien privilégie la première solution qui est de répartir les centres de compétences entre Moutier et Saint-Imier avec une direction générale basée à Tramelan.

Répartir les formations sur deux sites forts pour créer un Centre professionnel solide

Saint-Imier souhaite que la formation professionnelle dans le Jura bernois acquière un poids considérable sur le long terme. Un souhait réalisable avec le premier scénario qui est de proposer les formations commerciale et santé-sociale et industrielle à plein temps dans la cité imérienne, et l’artisanat et une partie de la mécanique à Moutier. La direction générale sera quant à elle gérée par Tramelan qui, grâce au Centre Interrégional de Perfectionnement, aura la possibilité se spécialiser dans la formation des adultes. Par ailleurs, St-Imier estime que la présence des services de la conférence de coordination francophone du canton de Berne dans la cité tramelote permettra également des synergies avec le Centre professionnel.

Des infrastructures de qualité et un emplacement géographique idéal de Moutier et St-Imier

Les partis politiques imériens soulignent que Moutier et St-Imier ont un potentiel non négligeable pour accueillir cette nouvelle répartition avec des infrastructures et un équipement de qualité, et une longue expérience. La situation géographique est également importante à leurs yeux, Moutier proche du Jura et St-Imier de Neuchâtel. Les connections aux réseaux de transports avec les deux cantons voisins favoriseront selon eux le développement de collaborations intercantonales.

La participation de Bienne dans la réflexion n’est pas primordiale

Contrairement au Conseil municipal de Moutier, St-Imier ne juge pas important que Bienne soit intégré dans la réflexion. Les quatre partis du législatif imérien veut privilégier dans un premier temps le Jura bernois dans ce processus de renforcement de la formation professionnelle avant d’élargir les possibilités au-delà des frontières de la région. /mr

Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.