Collision à Rafz (ZH) en 2015: le RER a suivi le mauvais signal

Collision à Rafz (ZH) en 2015: le RER a suivi le mauvais signal

Photo: Keystone

La collision entre deux trains en gare de Rafz (ZH) en 2015 est bien due au conducteur de la rame RER. Il avait confondu deux feux de signalisation. Le rapport final du Service suisse d'enquête de sécurité (SESE) est formel. L'accident avait fait quatre blessés.

Le mécanicien de locomotive du RER a pris le feu de signalisation d'une voie voisine pour celui de sa propre voie. Il n'a ainsi pas respecté celui qui lui ordonnait de rester immobilisé en gare, conclut le SESE dans son rapport publié mercredi.

Le système de sécurité a, certes, déclenché un freinage d'urgence, mais le RER était alors déjà en train de s'orienter vers la voie du train InterRegio qui entrait en gare. La collision latérale, survenue le 20 février 2015, a fait deux blessés graves et deux blessés légers.

Placement 'pas idéal' des feux

A la décharge du conducteur de la rame RER, les feux de signalisation ne sont pas idéalement placés à Rafz, estime le SESE. En raison d'un léger virage, ils sont décalés de manière à être vus de front par les conducteurs. Cette réalité anecdotique de jour peut poser problème de nuit, car seuls les signaux des différentes voies sont alors visibles à l'oeil nu, ce qui peut entraîner la confusion. Ce qui fut le cas au moment de l'accident.

La différence de luminosité des deux feux a, elle aussi, facilité cette confusion, celle du signal voisin de la voie du RER ayant été perçue de manière nettement plus forte par le conducteur du RER.

Le stress éprouvé par ce dernier face à l'horaire à tenir n'a pas arrangé les choses, ajoute le SESE. Ce matin-là, une perturbation du trafic avait en effet retardé les trains sur l'axe Bülach (ZH) - Schaffhouse. L'aptitude du principal concerné au service n'est toutefois pas remise en cause.

Sécurité montrée du doigt

Le rapport d'enquête montre en outre du doigt l'infrastructure de sécurité de la gare de Rafz qui n'a pas suffi à empêcher la collision. Il critique aussi le fait que le RER a pu démarrer à une vitesse si élevée qu'il n'a pas pu être arrêté d'urgence avant qu'il ne s'engage en direction de la voie de l'InterRegio.

Le SESE émet plusieurs recommandations concernant les infrastructures en gare de Rafz. Il estime que ses feux de signalisation doivent être adaptés aux critères de visibilité, de rattachement clair et de luminosité.

Le rapport demande également que l'Office fédéral des transports (OFC) installe une sécurité empêchant le départ en gare de tout train influençant le reste du trafic en cours. La surveillance de la vitesse doit en outre être adaptée de manière à ce qu'un freinage d'urgence immobilise le train en amont de la zone de danger.

Enfin, le SESE recommande que les conducteurs soient formés et sensibilisés de manière complémentaire afin qu'ils puissent interagir dans la cabine de pilotage.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.