Les Grecs se rendent aux urnes pour un scrutin historique

Les Grecs aux urnes pour des législatives historiques

Photo: Keystone

Les Grecs doivent élire ce dimanche leurs députés lors d'élections législatives historiques qui pourraient signer l'accession au pouvoir du parti de gauche Syriza. Ce dernier a promis de revenir sur les mesures d'austérité imposées par les créanciers de la Grèce.

'L'avenir commun de l'Europe n'est pas celui de l'austérité', a lancé le leader de Syriza, Alexis Tsipras, après avoir voté dans son quartier d'Ahtènes. 'La démocratie va être de retour en Grèce', a-t-il encore déclaré au milieu d'une foire d'empoigne de micros et de caméras de tous les pays.

A distance respectable, dans le Péloponnèse, le Premier ministre conservateur sortant, Antonis Samaras, lui a répliqué: 'Aujourd'hui, nous décidons si nous allons de l'avant avec force, sécurité et confiance, ou si nous nous engageons dans une aventure'. Avant de rajouter: 'Je suis optimiste parce que je pense que personne ne remettra en question l'orientation européenne de notre pays'.

Près de dix millions d'électeurs sont appelés à voter. Les bureaux de vote resteront ouverts dimanche jusqu'à 19h00 (18h00 suisses). Les premières estimations sont attendues juste après la fermeture.

Changement de cap

Une victoire de Syriza, en tête des sondages depuis plusieurs mois, constituerait une première dans la zone euro, avec la possible constitution d'un gouvernement ouvertement opposé aux contreparties exigées par l'Union européenne et le Fonds monétaire international pour sauver le pays de la faillite.

Cela constituerait également un changement de cap significatif après les mesures annoncées par la Banque centrale européenne (BCE). Celles-ci visent à injecter de très importantes liquidités dans les économies ayant adopté la monnaie unique.

Sondages favorables

Une incertitude demeure toutefois sur le nombre d'élus que pourra rassembler la formation d'Alexis Tsipras. De cela dépendrait la possibilité pour Syriza de gouverner seul ou d'être contraint à des négociations pour conduire une coalition avec d'autres partis.

Les derniers sondages donnent à Syriza une avance allant jusqu'à 6,7 points avec des intentions de vote s'échelonnant de 31,2% à 33,4%, très proches d'une victoire sans appel. Syriza a besoin d'environ 40% des voix pour disposer seul d'une majorité, mais tout dépendra des scores réalisés par les autres partis.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.