Les Suisses à la traîne en Europe en matière de paiement

Les Suisses à la traîne en Europe en matière de paiement

Photo: Keystone

Les Français, Allemands, Autrichiens et même les Italiens sont plus ponctuels que les Suisses lorsqu'il s'agit de payer ses factures. Les principes en matière de paiements sont particulièrement mauvais pour régler les dettes, les impôts et les honoraires de médecins.

Quelque 47% des 1000 personnes interrogées en Suisse n'ont ainsi pas payé une ou plusieurs factures au cours des douze derniers mois, selon l'enquête 'European Consumer Payment Report 2015' publiée lundi par la société suédoise de recouvrement Intrum Justitia.

Dans les pays voisins où l'enquête a également été menée, la morale de paiement est clairement meilleure. La part des payeurs retardataires n'est que de 31% en France, 39% en Allemagne et en Autriche. Les Italiens se situent exactement dans la moyenne européenne, avec 44% de 'mauvais payeurs'.

Vision à court terme

Les Helvètes se révèlent particulièrement paresseux dans le règlement de leurs dettes, ainsi que des factures émanant de l'Etat et des médecins. Seuls 68% et 71% des personnes sondées indiquent respectivement payer leurs impôts et rembourser leurs dettes dans les délais. Pour les frais de médecin et de dentiste, cette part monte à 76%.

La morale de paiement est par contre largement meilleure en ce qui concerne les locations: 93% des sondés disent être ponctuels lorsqu'il s'agit de régler ces dernières. Les factures d'internet et de téléphonie fixe sont également réglées pour 85% dans les temps.

Selon Intrum Justitia, les principes en matière de paiements dépendent fortement des conséquences à court terme. Les personnes courant le risque d'être renvoyées de leur appartement sont manifestement prêtes à payer plus rapidement. Aucune résiliation ne menace par contre avec les impôts.

Divorce source de problèmes

Généralement, quelque 80% des participants à l'étude considèrent comme important de payer dans les délais.

Des différences claires entre la Suisse et ses voisins sont perceptibles concernant les causes des problèmes financiers. Tandis que les impôts ont pour effet de déséquilibrer le budget des enquêtés en Italie, en Autriche et en France, les mariages ratés en sont la principale cause en Suisse.

Environ un tiers des sondés disent qu'un divorce aurait de très grands effets sur leur situation financière. Une séparation est également mentionnée comme raison principale de soucis pécuniaires en Suède et en Norvège. En Allemagne, il s'agit plutôt des coûts de l'essence.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.