Les paysans suisses allumeront des feux samedi pour protester

Les paysans suisses allumeront des feux samedi pour protester

Photo: Keystone

Pour protester contre des prix trop bas et essayer de faire pression sur les acheteurs, les paysans suisses allumeront des feux samedi soir. Menée en soutien aux agriculteurs européens, cette action pourrait en cacher d'autres. Une grève du lait n'est pas à exclure.

C'est le mouvement de 'ras-le-bol' paysan - initié par l'agriculteur fribourgeois Christian Hofmann - qui a lancé l'idée des feux. Rien que pour la Suisse romande, le préfet de la Gruyère Patrice Borcard mentionne le chiffre de 2000 foyers jeudi dans les colonnes de La Liberté. Difficile de savoir exactement combien de paysans participeront, 'mais dans les cantons ruraux, ça va se voir', assure Rudi Berli, secrétaire syndical à Uniterre.

Si le geste est surtout symbolique, ce 'réveil des paysans' n'est qu'une première étape de la mobilisation. Les prochaines opérations pourraient être très concrètes. 'Il y a des gens qui parlent de grève du lait', confie Rudi Berli à l'ats. 'Cela pourrait arriver bientôt'. Sur les 54'000 exploitations agricoles que compte la Suisse, près de la moitié (23'500) sont des exploitations laitières.

Révolte paysanne

Or, celles-ci sont 'existentiellement menacées'. Le secrétaire syndical explique qu'avec le prix du litre de lait à 48 centimes, il est impossible de vivre. 'On ne peut payer ni le travail, ni les coûts de production externes'. Et c'est le même problème dans d'autres secteurs, comme l'élevage porcin ou la culture de la betterave. Les perspectives sont 'totalement bouchées', d'après M. Berli.

'On est au début d'une révolte paysanne', dit le maraîcher genevois. Pour illustrer la gravité de la situation, il évoque le déclin de la paysannerie suisse en chiffres: 'en moyenne, il y a trois fermes et six postes de travail qui disparaissent chaque jour'. Avec, pour conséquence, une dépendance croissante des agriculteurs vis-à-vis des acheteurs.

Face à cette situation jugée 'intenable' dans l'agriculture, Uniterre ambitionne de reconstruire un mouvement de pression paysan pour changer les rapports de forces et parvenir à influencer les politiques agricoles et alimentaires.

Manifestation à Bruxelles

'Ce cri d'alarme répond à ce qui se passe en Europe', selon Rudi Berli. Lundi prochain, des paysans suisses se rendront en autocar à Bruxelles, où des tracteurs de tout le continent sont attendus pour une grande manifestation en marge du Conseil des ministres de l'agriculture de l'UE.

Dans le canton de Fribourg, la chancellerie a fait savoir mercredi par communiqué que la décision d'autoriser ou non des feux en plein air revient aux communes. Les agriculteurs sont invités à contacter leurs autorités communales en prévision de l'action de samedi.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.