Les premières navettes autonomes circulent à Sion

Les premières navettes autonomes circulent à Sion

Photo: Keystone

C'est une première en Suisse: des navettes autonomes transportent des passagers dans l'espace public à Sion. Les deux véhicules sans chauffeur roulent en mode 100% électrique.

Les navettes autonomes ont passé une batterie de tests de décembre 2015 au printemps 2016, sur un site privé dans l'agglomération de Sion. Le succès au rendez-vous et les autorisations nécessaires délivrées, la deuxième phase a pu débuter jeudi avec le coup d'envoi d'un test inédit dans l'espace public.

Deux navettes autonomes sillonnent désormais le centre de Sion, en respectant le code de la route. Elles transportent chacune onze passagers au maximum et roulent à une vitesse maximale de 20km/h.

Elles ne comportent ni volant ni pédale, mais sont accompagnées par des grooms. Un clin d'oeil aux employés qui accompagnaient autrefois les premiers ascenseurs symbolisant l'innovation technique, a indiqué devant la presse Daniel Landolf, directeur de CarPostal Suisse, l'une des chevilles ouvrières du projet.

Le rôle de ces grooms est d'assurer la sécurité des passagers et des autres usagers de la route. 'Ils peuvent demander l'arrêt immédiat de la navette en actionnant le bouton d'urgence à cet effet', a précisé Daniel Landolf.

Pente de 13% maximum

Au centre de Sion, les navettes roulent aussi bien en zone piétonne et de rencontre que dans la circulation routière normale. Leur exploitation ainsi que les réactions et voeux des passagers doivent constituer une mine de renseignements sur la mobilité.

Durant cette phase de test, les navettes sont gratuites et roulent en principe du mardi au dimanche, uniquement l'après-midi. Leurs horaires peuvent varier selon la météo, l'état des routes, les éventuels chantiers ou manifestations.

Elles ne pourront en revanche pas mener leurs passagers au pied des châteaux de Valère et Tourbillon. La pente de la ruelle de la vieille ville qui y mène est de 20%, et les véhicules peuvent emprunter des pentes de 13% maximum. Dans une prochaine étape, les navettes pourraient relier le centre-ville à la gare, précise Frédéric Sartou, collaborateur du constructeur Navya.

Essuie-glace et rampe d'accès

Après la première phase de test, l'équipement des navettes a été complété. Elles sont désormais munies d'une rampe d'accès pour personnes en chaise roulante, d'une deuxième batterie pour pouvoir rouler entre 6 et 12 heures avant de devoir être rechargées, d'une climatisation anti-buée et même d'un essuie-glace.

Ce dernier paraît superflu en l'absence de chauffeur. Il a été exigé par les autorités compétentes et doit permettre aux grooms d'avoir une vue optimale à travers la vitre frontale, explique CarPostal.

250'000 francs la navette

Le projet de navettes autonomes est mené par CarPostal en collaboration avec la Ville de Sion, le canton du Valais, l'Ecole polytechnique fédérale (EPFL) et la HES-SO Valais.

L'entreprise de transports publics ne souhaite pas communiquer le coût global du projet. Il indique seulement qu'une navette coûte 250'000 francs.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.