Les syndicats européens craignent un dumping salarial au Gothard

Les syndicats européens craignent un dumping salarial au Gothard

Photo: Keystone

Des syndicalistes ont bloqué symboliquement des locomotives vendredi dans les gares de triage de Muttenz (BL) et Chiasso (TI). Ils exigent que le personnel étranger bénéficie du salaire usuel dans le pays où le travail est effectué.

Cette action s'inscrit dans le cadre de l'ouverture du tunnel de base du Gothard, a indiqué vendredi le Syndicat du personnel des transports (sev). L'action symbolique du sev dans les deux gares de triage a été soutenue par des syndicats de chemin de fer allemand et italien.

Si les revendications syndicales ne sont pas entendues, d'autres actions de blocage interviendront, a déclaré à la presse Giorgio Tuti, membre du sev.

Dès la mise en service du tunnel de base du Gothard, un mécanicien de locomotive pourra traverser la Suisse sans faire de pause et sans contrevenir à la loi sur le travail. Les syndicats craignent un dumping salarial dans le trafic ferroviaire de transit, car les conducteurs de locomotive italiens et allemands sont moins bien payés que leurs collègues suisses.

Salaire suisse

Pour le syndicat allemand des chemins de fer et des transports EVG, il faut absolument éviter une baisse des salaires dans le trafic de transit. Il demande donc 'un salaire suisse sur les rails suisses', a dit Alexander Kirchner, membre d'EVG. C'est aussi une façon de protéger les emplois en Suisse, a-t-il ajouté.

Les syndicats veulent éviter une situation similaire à celle des transports routiers où des chauffeurs de bus et de camions sont engagés dans des pays à bas salaires et conduisent ensuite dans toute l'Europe. Une tendance comparable se dessine pour le trafic ferroviaire, estime EVG.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.