Les ventes dans le commerce de détail devraient chuter cette année

Les ventes dans le commerce de détail devraient chuter cette année

Photo: Keystone

Le renforcement du franc accentue la pression sur le secteur suisse du commerce de détail, selon BAKBASEL. L'institut conjoncturel bâlois table pour cette année sur une baisse de 2,1% des chiffres d'affaires nominaux, soit le plus fort recul des 35 dernières années.

Selon les chiffres de l'Office fédéral de la statistique (OFS), le renforcement du franc déploie ses premiers effets sur le commerce de détail, souligne jeudi BAKBASEL dans un communiqué. L'institut conjoncturel relève notamment le fort recul de la demande au mois de février, vraisemblablement attribuable à un pic au niveau du tourisme d'achat.

Selon BAKBASEL, le franc fort déploie ses effets de différentes manières. Du point de vue de la demande, la croissance des chiffres d'affaires s'affaiblit à cause de la hausse du tourisme d'achat, du manque de visiteurs étrangers et du refroidissement conjoncturel.

Ces différents facteurs incitent les détaillants à baisser leurs prix, ce qui se fait ressentir au plan du chiffre d'affaires de la branche. Parmi les facteurs positifs, l'institut conjoncturel bâlois note toutefois des avantages en matière d'achats de marchandises à l'étranger.

La baisse des prix se poursuit

Sur les derniers mois de l'année, la baisse des prix devrait donc se poursuivre et se renforcer, relève BAKBASEL. La réduction des stocks, qui avaient été constitués au taux de change précédent, ainsi que la négociation de nouveaux contrats de livraison, prennent toutefois du temps.

Par conséquent, la pleine portée des réductions de prix ne sera visible que dans les mois à venir, note encore l'institut. En parallèle, le recul de la demande liée au tourisme d'achat devrait se stabiliser à un niveau modéré en comparaison avec le pic observé après l'abolition du taux plancher de l'euro.

Au final, en se basant sur le scénario d'un cours de change d'1,06 franc pour un euro, BAKBASEL table pour cette année sur une réduction des prix de 1,8%. La baisse du chiffre d'affaires devrait être de 0,3% en termes réels et de 2,1% en termes nominaux.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.