Marathon diplomatique pour les six conseillers fédéraux à Davos

Marathon diplomatique pour les six conseillers fédéraux à Davos

Photo: Keystone

Le programme des six conseillers fédéraux présents à Davos à l'occasion du Forum économique mondial (WEF) s'annonce chargé. Une soixantaine de rencontres sont prévues de mercredi à samedi. La moitié d'entre elles concernent l'Europe.

Le président de la Confédération, Johann Schneider-Ammann, ouvrira le bal mercredi soir avec le fondateur de la grand-messe, Klaus Schwab. Le ministre de l'économie va ensuite multiplier les entrevues pour aborder notamment l'avenir des relations entre la Suisse et l'Union européenne (UE), indique mardi la Chancellerie fédérale dans un communiqué.

Le conseiller fédéral devra défendre la position de la Suisse, prête à introduire une clause de sauvegarde unilatérale si elle ne parvient pas à se mettre d'accord avec Bruxelles. Cela fera bientôt deux ans que la Suisse essaie de trouver une solution pour pouvoir appliquer l'initiative de l'UDC 'contre l'immigration de masse' sans devoir dénoncer l'accord sur la libre circulation des personnes.

Pour ce faire, Johann Schneider-Ammann s'entretiendra avec le premier vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans, ainsi que le premier ministre français Manuel Valls.

Traité transatlantique de libre-échange

L'autre volet capital pour la Suisse est le traité transatlantique de libre-échange entre les Etats-Unis et l'UE. Berne suit de près les négociations entre les deux partenaires, car elle est directement concernée.

Plus des deux tiers des exportations helvétiques partent vers l’UE et les Etats-Unis. Le Conseil fédéral espère donc que l'accord lui sera ouvert, même si la Suisse n'est pas membre de l'UE. Johann Schneider-Ammann en discutera avec la commissaire européenne au commerce Cecilia Malmström.

La participation de la Suisse au programme de recherche 'Horizon 2020' sera également évoquée. Et Johann Schneider-Ammann tient à trouver une solution concernant ce dossier d'ici au premier janvier 2017. Il en discutera avec le commissaire européen à la recherche, à l'innovation et à la science, Carlos Moedas.

Une première pour Parmelin

Agenda chargé aussi pour cinq autres sages. Le ministre des affaires étrangères Didier Burkhalter rencontrera le sécrétaire d'Etat américain John Kerry, ainsi que ses homologues français et iranien Laurent Fabius et Mohammad Javad Zarif. Avec le chef de la diplomatie iranienne, il évoquera certainement la levée des sanctions dans le dossier nucléaire, mais aussi la crise entre Téhéran et l’Arabie saoudite.

Le tout nouveau chef du département des finances Ueli Maurer discutera de politique fiscale et financière avec ses homologues allemand Wolfgang Schäuble et italien Pier Carlo Padoan. La ministre de l’énergie Doris Leuthard s’entretiendra entre autres avec le vice-président de la Commission européenne chargé de l'Union de l'énergie Maros Sefcovic.

Enfin, le ministre de la santé Alain Berset doit rencontrer ses homologues hollandais Edith Schippers et allemand Hermann Gröhe, mais aussi le commissaire européen en charge de la santé et de la sécurité alimentaire Vytenis Andriukaitis. Le dernier arrivé au sein du gouvernement, Guy Parmelin, en charge de la défense, s'entretiendra de son côté avec le ministre autrichien de la défense Gerald Klug et le secrétaire américain à la défense Ashton Carter.

Simonetta Sommaruga sera la seule à manquer ce grand rendez-vous mondain. L'année dernière, elle s'y est rendue en tant que présidente de la Confédération, mais autrement elle n'a pas pour habitude de s'y déplacer, a rappelé le porte-parole du Département fédéral de justice et police Philipp Schwander.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.