Merkel reste la femme la plus puissante du monde, selon Forbes

Merkel reste la femme la plus puissante du monde, selon Forbes

Photo: Keystone

La chancelière allemande Angela Merkel reste pour la cinquième année consécutive la femme la plus puissante du monde, devant Hillary Clinton, candidate à la Maison Blanche, selon la liste annuelle du magazine Forbes. La philanthrope Melinda Gates occupe la 3e place.

La présidente de la banque centrale des Etats-Unis (Fed) Janet Yellen passe de la 2e à la 4e place, suivie de Mary Barra, la PDG de General Motors. La Française Christine Lagarde, directrice du Fonds monétaire international (FMI), passe de la 5e à la 6e place, et la présidente brésilienne Dilma Rousseff est 7e. C'est la dixième fois qu'Angela Merkel est en tête de cette liste, publiée mardi.

'Elle a remporté en décembre 2014 un troisième mandat de quatre ans à la tête de l'économie la plus dynamique d'Europe, faisant d'elle la plus ancienne élue en poste de l'Union européenne' explique Forbes, qui souligne qu'elle a aussi 'combattu une récession nationale durant la crise économique mondiale'. La chancelière est aussi 'au coeur des efforts pour essayer d'aider la Grèce à relancer son économie'.

Une seule femme peut mettre en danger son titre de numéro 1 en 2016, son actuelle dauphine, ajoute Forbes. Hillary Clinton, qui est cette numéro 2, était l'an dernier à la sixième place de cette liste annuelle des 100 femmes les plus puissantes du monde.

Huit cheffes d'Etat

Dix-neuf femmes y font leur entrée, dont la chanteuse américaine Taylor Swift, qui à 25 ans devient aussi la plus jeune de cette liste.

Les 100 femmes les plus puissantes du monde travaillent dans la technologie, la politique, les affaires, la finance, les médias, le monde du spectacle, dans des organisations caritatives ou sont milliardaires. Leur puissance a été déterminée par Forbes en fonction de leur argent, de leur puissance médiatique, de leur impact et de leurs sphères d'influence.

La liste compte huit cheffes d'Etat et 15 milliardaires.

Parmi celles qui ont disparu cette année de cette liste, la chanteuse américaine Lady Gaga, la chef de l'opposition birmane Aung San Suu Kyi ou la mannequin brésilienne Gisele Bündchen.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.