Orascom Development supprime plus de 1000 postes en Egypte

Orascom Development supprime plus de 1000 postes en Egypte

Photo: Keystone

Le groupe hôtelier et immobilier uranais Orascom Development doit biffer environ un millier d'emplois. C'est ce qu'a déclaré l'oligarque égyptien Samih Sawiris, le patron, président du conseil d'administration et actionnaire majoritaire de la firme cotée en Bourse.

Une porte-parole de l'entreprise a confirmé une information parue lundi dans le quotidien allemand Handelsblatt. Le nombre de clients dans les hôtels a fortement reculé, en particulier en Egypte à la suite des attaques terroristes, rendant une réduction de personnel nécessaire.

Le site de Taba Heights, sur la péninsule du Sinaï, proche de la frontière israélienne, est principalement concerné. Orascom y possède six hôtels, dont cinq sont actuellement fermés. Le nombre de licenciements doit se situer autour de 1500, selon l'article de Handelsblatt.

La porte-parole de la firme n'a pas voulu confirmer les chiffres exacts. Il s'agit toutefois d'une suppression de postes d'envergure. Quelque 700 employés auraient déjà reçu leur congé.

Une partie du personnel est, en outre, actuellement à l'essai pour être replacé à El Gouna, près du lieu de villégiature de Hurgada, où Orascom a son plus grand site hôtelier. La société y dispose d'environ 2700 lits.

Déjà en 2014

Orascom, qui est coté à la Bourse suisse, employait en septembre quelque 8840 collaborateurs. Le nombre de salariés s'élevait encore à 9380 fin juin.

Taba Heights, où Orascom exploite environ 2400 chambres, avait déjà été fortement affecté, en 2014, par les troubles qui avaient frappé la région. Le taux d'occupation s'élevait à seulement 29%, contre 41% l'année précédente. La réduction des prix a également pesé: le prix moyen d'une chambre est passé de 46 à 28 francs.

La situation pour les prestataires du secteur du tourisme égyptiens s'est à nouveau clairement détériorée, suite au probable acte terroriste qui a mené au crash d'un avion russe dans le Sinaï, il y a environ quatre semaines.

Les touristes provenant de Russie, qui représentaient environ 40% de la clientèle à Taba Heights, ne viennent par exemple presque plus. Comme mesure préventive, Orascom essaie maintenant de séduire les autres groupes de clients comme les Allemands en mettant en avant les places vacantes en Egypte.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.