Ponctualité: les trains attendront moins les correspondances

Ponctualité: les trains attendront moins les correspondances

Photo: Keystone

Les CFF veulent améliorer leur ponctualité. Pour ce faire, ils testent actuellement, avec un projet pilote, si les passagers arrivent davantage à l'heure lorsque les trains doivent moins attendre en cas de retard d'un autre convoi.

Le test a commencé à la mi-octobre et doit se prolonger jusqu'à la mi-décembre. Il englobe les trains circulant dans le triangle Berne-Bâle-Zurich. Franziska Frey, porte-parole des CFF, a confirmé une information de la Schweiz am Sonntag.

Des analyses ont montré que si les trains attendent moins un autre train en retard, la ponctualité s'améliore sur l'ensemble du réseau, a dit Mme Frey. Dans la pratique, ce concept est maintenant testé durant les jours de semaine entre le début de l'exploitation et peu avant 20h00. 'Sont concernés tous les trains qui circulent dans ce triangle', a précisé la porte-parole.

Selon elle, le projet pilote est surveillé et évalué en permanence. S'il n'apporte pas l'effet souhaité, il sera abandonné immédiatement. Si au contraire les trains qui participent au projet sont plus ponctuels, les CFF définiront en 2016 combien de temps il faudra continuer à attendre pour assurer une correspondance.

Si un train doit attendre pour une correspondance, il n'y a que relativement peu de passagers qui profitent de pouvoir encore changer de train et poursuivre leur trajet, explique Mme Frey. 'Mais pour les nombreux voyageurs qui se trouvent déjà dans le train à l'arrêt, ce décalage peut alors entraîner de nouveaux retards et faire manquer des correspondances'.

Aucune indulgence de Pro Bahn

Pro Bahn, l'organisation de défense des usagers des transports publics, n'a aucune indulgence pour ce projet pilote. Les passagers qui sont en retard pour prendre une correspondance représentent certes une minorité, écrit l'organisation dans un communiqué, mais ce sont les CFF qui ont provoqué le problème de ces voyageurs. Ces derniers ne peuvent donc pas être pénalisés.

Avec une 'tolérance zéro' pour attendre les trains en retard, la durée des trajets augmente d'une manière générale d'une demi-heure, ajoute Pro Bahn. Une personne qui veut respecter une échéance doit donc en principe toujours prendre le train qui part une demi-heure plus tôt pour être à l'heure. Pro Bahn demande que les trains des grandes lignes continuent d'attendre quelques minutes, comme maintenant, lorsqu'un autre train est en retard.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.