Pour le président de l'Allemagne, l'espoir motive les migrations

Pour le président de l'Allemagne, l'espoir motive les migrations

Photo: Keystone

Le président allemand Joachim Gauck a ouvert mercredi la première séance plénière au Forum économique mondial (WEF) à Davos (GR). Le chef d'Etat a rappelé que les flux de réfugiés figurent comme l'un des risques majeurs actuels, mais sont motivés par l'espoir.

Le chef d'Etat allemand, qui est aussi pasteur, a invité à réfléchir à la crise migratoire. Il n'a pas manqué non plus de souligner que les capacités d'accueil de son pays sont 'limitées' et critiqué les mouvements de 'renationalisation' en Europe de l'Est.

Les populations se déplacent depuis la nuit des temps, a-t-il dit. Leur motivation a toujours été la même: l'espérance d'une vie meilleure. C'est une chance non seulement pour les pays de départ, mais aussi pour les pays d'immigration, selon le président.

L'Europe vit actuellement une vague de migrations massives provoquées par la violence. 'C'est une responsabilité humanitaire que d'accueillir ces réfugiés', a-t-il assuré, évoquant les conventions de Genève.

Réactions émotionnelles

'Je sais que vous êtes nombreux à regarder aujourd'hui vers l'Allemagne', a déclaré Joachim Gauck. Il a qualifié de 'naïves' les vives réactions 'émotionnelles' suscitées par la vague d'agressions sexuelles dans son pays.

Les critiques déjà nombreuses au sujet de la politique généreuse de la chancelière Angela Merkel ont été renforcées récemment. Car la plus grande partie des suspects s'avèrent être des réfugiés et des immigrants illégaux.

Lundi dernier à Genève, le ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maizière a rappelé que 425'035 requêtes d'asile avaient été lancées en 2015, davantage que pour toute la période 2012-2014. L'Allemagne a ouvert ses portes en réalité à quelque 1,1 million de réfugiés.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.