Presse suisse: la tendance au repli du papier se poursuit

Presse suisse: la tendance au repli du papier se poursuit

Photo: Keystone

La tendance à la baisse de la presse écrite se poursuit, à l'exception des quotidiens régionaux, du Temps et de certains magazines. D'après les derniers chiffres de la REMP, les médias parviennent à minimiser cette érosion grâce à leur offre en ligne.

Le Matin poursuit son recul. Après avoir perdu 21'000 lecteurs au semestre précédent, 36'000 autres lui ont encore échappé ces six derniers mois, indique mardi l'organisation des Recherches et études des médias publicitaires (REMP) concernant les derniers chiffres d'audience des médias suisses MACH Basic 2016-2. Son dérivé dominical, Le Matin Dimanche, subit une baisse similaire (- 11'000 et - 34'000), à 418'000 lecteurs.

Frappé par 19 suppressions de postes, annoncées fin septembre par le groupe de presse Tamedia, le quotidien 24 heures s'affaiblit de 7000 lecteurs (168'000). La Tribune de Genève, également touchée par cette mesure (12 postes supprimés), s'en sort un peu mieux que son homologue vaudois avec 3000 fidèles de moins (107'000). A l'inverse, Le Temps (98'000) en gagne 3000.

Bien qu'il reste le quotidien le plus lu en Suisse romande, le gratuit 20 minutes s'affaiblit nettement, perdant 40'000 lecteurs à 497'000. Idem pour son pendant alémanique: 20 Minuten perd 66'000 lecteurs (1'365'000).

Hauts et bas

Autre gratuit romand, le GHI (Genève Home Informations) s'effrite de 13'000 lecteurs (145'000). En revanche, le pendant lausannois Lausanne-Cités en attire 6000 de plus (111'000).

Les hebdomadaires gratuits des grands distributeurs Coopération et Migros Magazine perdent chacun près de 30'000 fidèles, pour atteindre respectivement 692'000 et 679'000.

Parmi les magazines, la tendance est aussi à la baisse. L'Hebdo (156'000) et L'Illustré (308'000) ont perdu en six mois respectivement 15'000 et 11'000 fidèles. Supplément du Matin Dimanche, Femina voit son lectorat passer de 270'000 à 251'000.

Certaines revues spécialisées se portent cependant nettement mieux. C'est notamment le cas du magazine destiné aux consommateurs Bon à Savoir qui gagne 12'000 lecteurs (413'000). Bilan (59'000) et Terre & Nature (86'000) ont chacun engrangé 9000 amateurs en un semestre.

Titres régionaux stables

Dans l'ensemble, les titres de la presse régionale affichent des chiffres stables. A l'image de La Côte (- 1000, à 17'000), du quotidien fribourgeois La Liberté (+ 1000, à 85'000 et même 93'000 avec le lectorat alémanique) ou de L'Impartial (- 1000, à 30'000).

Le Quotidien Jurassien (47'000) et Le Nouvelliste (115'000) demeurent carrément à leur niveau. L'Express s'est, lui, même renforcé de 6000 lecteurs (48'000).

Suisse alémanique et Tessin

Outre-Sarine, les canards gratuits sont aussi en perte de vitesse. Blick am Abend s'érode de 49'000 lecteurs (623'000), celui de l'hebdomadaire 20 Minuten Friday de 74'000 (425'000).

Quotidien payant le plus lu, Blick essuie un recul de 72'000 lecteurs (526'000). Il en va de même pour son dérivé dominical, SonntagsBlick, qui perd 42'000 aficionados (586'000).

L'effritement est moins prononcé pour la Neue Zürcher Zeitung (-10'000, à 248'000) et son dominical, NZZ am Sonntag (- 9000, à 399'000). La SonntagsZeitung ne suit en revanche pas la tendance, arborant une hausse de 8000, à 624'000.

Au Tessin, 20 minuti gagne du terrain (+ 7000, à 88'000), contrairement à ses pendants romand et alémanique. Il Corriere del Ticino (124'000) et La Regione (88'000) ont, eux, perdu chacun 6000 lecteurs en six mois.

Le digital au secours

Malgré des tirages qui continuent de s'affaiblir, les lecteurs restent fidèles à la presse écrite. Les éditions papier des marques de médias affichent un taux de pénétration total de 95%, souligne la REMP.

Les titres parviennent à minimiser l'érosion du print en attirant le lectorat grâce aux offres en ligne. Plus d'un tiers des lecteurs consulte le site internet des médias imprimés. Parmi eux, un sur cinq lit autant la version papier que celle en ligne (utilisateur double).

Via ces deux supports, 20 minutes attire plus de 700'000 lecteurs. Près de deux tiers n'utilisent que l'offre digitale. La tendance est similaire pour Le Matin. Sur un total de 346'000, 107'000 lecteurs se rendent exclusivement sur le site. Ces chiffres s'élèvent à 61'000 pour la Tribune de Genève, sur un total de 169'000 fidèles.

Le Sonderfall Blick

Avec près de 1,16 million de lecteurs, dont plus de 600'000 ne consultent que la page internet, Blick est le seul titre qui engrange un plus grand nombre d'utilisateurs numériques.

L'enquête MACH Basic 2016-2 a été menée auprès de 19'438 personnes âgées de 14 ans et plus. La précédente, MACH Basic 2016-1, avait été publiée en avril dernier.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.