Protéger les jeunes par les mêmes limites d'âge dans tout le pays

Protéger les jeunes par les mêmes limites d'âge dans tout le pays

Photo: Keystone

Les jeunes doivent être protégés partout en Suisse de la même manière contre les films et jeux vidéo inappropriés. Le Conseil fédéral a chargé mercredi le Département de l'intérieur d'élaborer d'ici fin 2017 une loi réglant les limites d'âge et l'accès aux produits.

Le Conseil fédéral veut une loi contraignante au niveau national au sein de laquelle la branche s'autorégulerait, a précisé à l'ats Ludwig Gärtner, responsable du domaine. Le texte devra définir clairement certaines règles, par exemple concernant la limitation d'âge.

Les organisations professionnelles devront s'y tenir. Elles pourront obliger les entreprises non membres à s'y conformer. En cas de non-respect, des sanctions pourront être prises.

La Confédération se chargera du pilotage et de la surveillance de la loi, alors que sa mise en oeuvre reviendra aux cantons et aux organisations professionnelles. Le ministre de la culture Alain Berset devra préparer son projet avec eux.

Lacunes

Actuellement, la plupart des cantons ne réglementent pas dans la loi les indications de limites d'âge, le contrôle de l'accès au cinéma, à un DVD ou à des jeux vidéo. Il y a aussi des lacunes concernant l'accès à des vidéos sur les sites d'hébergement comme YouTube.

Les associations professionnelles ont certes défini des règles que les entreprises membres doivent respecter, mais elles n'ont pas de moyen de les contrôler, ni de sanctionner les contrevenants.

Ces dernières années, la Confédération a facilité une meilleure compréhension et utilisation d'Internet et des images par les jeunes à travers le programme 'Jeunes et médias'. 'Nous avons cependant constaté que les cantons ne parviennent pas seuls à résoudre les problèmes', a expliqué Ludwig Gärtner.

YouTube dans le viseur

Pour le Conseil fédéral, il est d'autant plus important d'agir que les jeunes ont facilement accès aux films et jeux vidéo, notamment via Internet. Les plateformes en ligne qui proposent des vidéos à la demande, comme YouTube devraient aussi être réglementées.

L'Union européenne prévoit de durcir ses lois en ce sens. Un code de conduite pour la branche, un système de contrôle de l'âge et un mécanisme permettant à l'utilisateur d'annoncer des contenus nocifs sont en discussion. Le gouvernement juge important que la Suisse fasse de même. 'Cela ne fait pas sens pour la Suisse de faire bande à part', a conclu Ludwig Gärtner.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.