Renaturer les cours d'eau pour sauver l'ombre commun

Renaturer les cours d'eau pour sauver l'ombre commun

Photo: Keystone

La Suisse doit intensifier la renaturation des cours d’eau, sinon l’ombre commun disparaîtra complètement. La Fédération suisse de pêche (FSP) l'a choisi comme 'Poisson de l’année 2016' pour essayer de changer la donne.

L'ombre a un corps parfaitement élancé et hydro-dynamique, un dos brun olive et des flancs argentés arborant des taches de couleur jaune à orange, explique la Fédération suisse de pêche (FSP). Sa nageoire dorsale est un signe distinctif.

L'ombre très présent en Suisse

L’ombre commun (Thymallus thymallus) est une espèce européenne de poisson. Située au centre du continent, la Suisse est à l'origine le bastion de l’ombre et lui offrait de vastes territoires dans le Rhin, l’Aar, le Rhône, le Tessin, mais aussi dans la Reuss et d’autres rivières.

Mais aujourd'hui, l’ombre commun ne survivrait pas sans l'homme. Les pêcheurs et les services de la pêche le maintiennent en vie grâce à la pisciculture, l’amélioration des habitats et la lutte contre les cormorans.

Sensibles aux conditions de son habitat

A cause de sa grande sensibilité aux conditions de son habitat, l’ombre commun a beaucoup de peine à assurer sa propre reproduction. Les ombres migrent parfois jusqu’à 50 kilomètres pour se reproduire naturellement et une femelle enfouit jusqu’à 7000 œufs dans des bancs de graviers propres parcourus d’eau riche en oxygène.

Pour sauver l'ombre, la Fédération suisse de pêche demande que la loi sur la protection des eaux adoptée en 2011 soit mise en œuvre de manière énergique. Et d'évoquer la renaturation des cours d’eau artificialisés, le rétablissement de la connexion des eaux, la réduction des éclusées et le rétablissement de débits résiduels suffisant dans tous les cantons.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.