Résultats brillants pour le danois Lego qui progresse en Asie

Résultats brillants pour le danois Lego qui progresse en Asie

Photo: Keystone

Le numéro un mondial du jouet, le danois Lego, a réalisé des résultats brillants au premier semestre, particulièrement en Asie, où ses ventes progressent le plus vite sans qu'il y ait encore d'usine.

Le groupe, qui avait détrôné l'américain Mattel l'année précédente, a vu son bénéfice net grimper de 31% à 3,55 milliards de couronnes danoises (520 millions de francs). Le chiffre d'affaires a augmenté de 23% à 14,14 milliards, dopé par le dollar fort. Hors variations de changes, la hausse des ventes a été de 18%.

'Même si toutes les régions ont connu une croissance à deux chiffres lors du premier semestre 2015, il est particulièrement satisfaisant que l'Asie ait affiché les taux de croissance les plus élevés sachant les investissements considérables que nous faisons là-bas pour encore plus mondialiser l'entreprise', a commenté le directeur commercial Loren Shuster, cité dans un communiqué, sans préciser les chiffres pour chaque région.

Première usine asiatique

D'ici à la fin de l'année, Lego doit ouvrir à Jiaxing près de Shanghai sa première usine asiatique, qui dans un premier temps ne fera qu'emballer des produits fabriqués ailleurs.

Actuellement, les fameuses briques en plastique proviennent du siège historique de Billund (Danemark), de deux usines en Europe centrale (Kladno en République tchèque et Nyiregyhaza en Hongrie) et du Mexique (Monterrey).

Lego a connu plusieurs années de croissance nettement supérieure à celle du marché mondial du jouet, misant sur une gamme de plus en plus large, sur la popularité du film sorti en 2014 et sur une image de qualité irréprochable.

Des effectifs en croissance

Le groupe en a profité pour embaucher, avec des effectifs qui ont augmenté de plus de moitié en cinq ans, dépassant aujourd'hui 15'000 personnes.

En juin, il a annoncé un investissement d'un milliard de couronnes dans la recherche pour remplacer d'ici à 2030 le pétrole comme matière première à son plastique. Plus de 100 salariés doivent à terme travailler sur ce projet.

Lego appartient toujours aux descendants d'Ole Kirk Kristiansen, menuisier qui fonda l'entreprise en 1934, et en particulier à son ancien directeur général Kjeld Kirk Kristiansen, 67 ans, classé 129e fortune mondiale par le magazine Forbes avec 9,4 milliards de dollars (9,1 milliards de francs).

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.