Risque accru de cancer chez les enfants vivant près d'une autoroute

Risque accru de cancer chez les enfants vivant près d'une autoroute

Photo: Keystone

Les enfants qui grandissent très près d'une autoroute ou d'une semi-autoroute ont probablement davantage de risque de développer une leucémie. L'hypothèse émane d'une étude de l'Institut de médecine sociale et préventive de l'Université de Berne.

Les chercheurs ont découvert un lien entre le lieu de résidence et les cas de cancer chez l'enfant enregistrés entre 1985 et 2008, écrit mardi l'université bernoise dans un communiqué.

Outre une certaine prédisposition génétique, l'influence de la pollution de l'air a été étudiée. Les gaz d'échappement des véhicules motorisés contiennent du benzène et d'autres substances cancérogènes. L'étude renforce l'hypothèse que les gaz d'échappement augmentent le risque de leucémie chez les enfants.

Certes, le niveau moyen de la pollution provenant du trafic routier a diminué en Suisse depuis les années 1990 grâce à une réglementation plus stricte, rappelle l'Université de Berne. Toutefois, dans le voisinage immédiat des routes très fréquentées, les concentrations de polluants dans l'air ont encore fortement augmenté.

Distance décisive

L'étude se fonde sur les données du registre national des tumeurs pédiatriques de Suisse. Elle prend aussi en compte celles de la 'Swiss National Cohort', une étude de cohorte de la population suisse tirée des recensements anonymisés de la population (de 1990 et 2000).

Les chercheurs ont réparti les lieux de résidence des enfants au moment du recensement dans divers groupes. Une augmentation significative du risque de maladie a été trouvée chez les enfants qui vivaient à moins de 100 mètres d'une autoroute ou d'une semi-autoroute. Cela en comparaison avec des enfants vivant à plus de 500 mètres de ces axes.

Les enfants ont aussi été répartis par groupes d'âge. Pour les bambins de moins de quatre ans, le risque de leucémie est environ deux fois plus élevé lorsque son lieu de résidence se situe à moins de 100 mètres d'une autoroute, par rapport à un domicile se situant à 500 mètres ou davantage d'un tel axe routier.

Pollution de l'air

Le fait que le risque accru a été détecté seulement dans la leucémie suggère que le benzène pourrait en être une cause possible, estiment les chercheurs. Il est connu qu'une forte exposition au benzène sur son lieu de travail peut provoquer la leucémie chez les adultes.

L'enquête a également examiné si les résultats pouvaient être expliqués par d'autres facteurs, tel le rayonnement ionisant de l'univers ou les lignes électriques à haute tension. Ce ne fut pas le cas. Les différences socio-économiques n'ont également joué aucun rôle.

Dans l'ensemble, les résultats suggèrent en fait que la pollution de l'air due au trafic des véhicules peut augmenter le risque de leucémie infantile. L'étude a été publiée dans le mensuel spécialisé 'European Journal of Epidemiology'.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.