Solar Impulse s'approche d'Hawaï après des heures « difficiles »

Solar Impulse s'approche d'Hawaï après des heures

Photo: Keystone

L'avion Solar Impulse 2 devrait atterrir vendredi à Hawaï vers 18h00 heure suisse. L'appareil solaire a auparavant largement battu le record mondial de vol en solitaire lors de sa traversée du Pacifique, qui éprouve son pilote André Borschberg.

L'homme d'affaires et pilote suisse est dans les airs depuis plus de quatre jours.

'Après la plus longue et la plus fatigante nuit de son vol, poussant le pilote et l'avion dans leurs retranchements, André est désormais de retour dans la lumière océanique', écrivent les organisateurs dans leur dernier point d'étape.

Dernier front froid franchi

Peu avant 09h00 heure suisse vendredi, Solar Impulse 2 avait effectué 95% du trajet entre le Japon et l'Etat américain tropical, ayant avait volé 7824 kilomètres. Pour cela, il a dû traverser un dernier front froid, ce que les organisateurs avaient décrit comme un 'saut par dessus le mur'.

Avant cet obstacle, les organisateurs avaient tweeté: '@andreborschberg est fatigué. Avec des turbulences à 2400 mètres d'altitude et un front froid proche, LA SITUATION EST DIFFICILE.'

Mais un tweet victorieux a été publié vers 01h00 GMT (03h00 heure suisse), disant que l'avion avait 'traversé avec succès le deuxième et dernier front froid le séparant d'Hawaï ! Applaudissez !'

Atterrissage prévu sur l'île de Oahu

L'avion expérimental doit atterrir à l'aéroport Kalaeloa, sur l'île principale de Oahu, à environ 30 kilomètres à l'ouest d'Honololu. La dernière estimation de l'heure d'arrivée est de 16h00 GMT (18h00 heure suisse).

André Borschberg a volé pendant plus de 120 heures, battant largement le précédent record établi en 2006 par Steve Fossett, qui avait volé pendant 76 heures et 45 minutes (un peu plus de trois jours).

Siestes de 20 minutes

L'aviateur fait des siestes de 20 minutes seulement pour pouvoir garder le contrôle de son engin. Il est équipé d'un parachute et d'un canot de sauvetage au cas où son avion s'écraserait dans le Pacifique.

Mercredi, le Solar Impulse 2 avait franchi un obstacle important avec le passage d'un front froid allant approximativement de Taïwan à l'Alaska. Ce front était jugé si dense que Solar Impulse avait reporté plusieurs fois son départ du Japon, où il s'était posé le 1er juin, passant près d'un mois à attendre un temps clément.

L'avion, qui avait aussi dû patienter auparavant un mois en Chine, était parti le 9 mars d'Abou Dhabi pour un tour du monde, le premier d'un avion propulsé par l'énergie solaire, de 35'000 kilomètres destiné à promouvoir l'usage des énergies renouvelables.

Le pilote s'est minutieusement préparé à cette épreuve d'endurance, de même que le copilote Bertrand Piccard, qui vole en alternance sur le Solar Impulse.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.