Solide performance pour Credit Suisse au 2e trimestre 2015

Solide performance pour Credit Suisse au 2e trimestre 2015

Photo: Keystone

Credit Suisse affiche une solide performance au 2e trimestre 2015. Soutenu par ses affaires de gestion de fortune et en Asie, le numéro deux bancaire helvétique a dégagé un bénéfice net de 1,05 milliard de francs, contre une perte de 700 millions un an auparavant.

Au regard des trois premiers mois de l'année, le bénéfice net réalisé entre avril et fin juin est demeuré stable, a annoncé jeudi la banque établie à Zurich. Pour mémoire, la perte essuyée au 2e trimestre 2014 reposait sur une charge de 1,6 milliard de francs, consécutive au règlement du litige fiscal avec les Etats-Unis.

Calculé sur une base constante, soit sans tenir compte des effets du conflit avec Washington, le bénéfice net de Credit Suisse s'est étoffé de 17% en l'espace d'un an. Après six mois en 2015, le résultat net s'est hissé à 2,1 milliards de francs, contre 159 millions à fin juin 2014.

Le bénéfice avant impôts est ressorti à 1,6 milliard de francs, en hausse de 7% en glissement trimestriel. Les revenus nets ont eux augmenté de 4% par rapport au trimestre précédent à 6,9 milliards. Jugeant les résultats très bons, Tidjane Thiam, directeur général de la banque depuis le début du mois, les a crédités au compte de son prédécesseur, Brady Dougan.

Le Franco-Ivoirien a mis en exergue la performance affichée dans la région Asie-Pacifique, à la faveur notamment des affaires intégrées des unités de gestion de fortune, Private Banking, et de banque d'affaires, Investment Banking. Notant aussi un renforcement des fonds propres de Credit Suisse, M. Thiam a souligné les 'fondations solides d'une grande banque à l'histoire prestigieuse'.

Nettement mieux qu'attendu

La performance trimestrielle s'est révélée nettement supérieure aux attentes des analystes. Interrogés par l'agence awp, les experts tablaient en moyenne sur un bénéfice net trimestriel de 697 millions de francs pour des revenus de 6,27 milliards.

Sans surprise, les investisseurs ont salué les chiffres dévoilés par la banque. Après avoir ouvert la séance de la Bourse suisse sur un bond de près de 5% par rapport à la clôture de la veille, l'action Credit Suisse gagnait vers 13h40 7,6% à 28,88 francs, dans un marché des valeurs vedettes Swiss Market Index (SMI) en progrès de 1,02%.

La division banque privée et gestion de fortune (Private Banking & Wealth Management) a enregistré un afflux net de nouveaux capitaux de 14,2 milliards de francs. A haut niveau, ce montant s'est révélé inférieur à celui présenté trois mois auparavant, mais supérieur de 40% à celui du 2e trimestre 2014.

Forte contribution de l'Asie

L'afflux d'argent frais est demeuré fort en Asie, en particulier dans l'aire de la Grande Chine. Au vu de l'évolution démographique de cette région, il n'est pas difficile d'imaginer la nécessité de disposer d'une stratégie pour ce marché, a poursuivi Tidjane Thiam.

Si l'Asie et les marchés émergents figurent au centre de l'attention de M. Thiam, ce dernier n'entend pas négliger la Suisse, un autre pilier de la banque. Grand amateur de football, le nouveau patron de Credit Suisse a relevé qu''une équipe qui ne peut gagner à domicile n'est pas non plus en mesure de s'imposer à l'extérieur'.

Et sur le trimestre sous revue, les affaires helvétiques - portées notamment par la clientèle très fortunée - tout comme celles en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique ont contribué la bonne performance. Credit Suisse a aussi continué de déployer une intense activité en matière de crédits aux très grosses fortunes.

Au final, la division banque privée et gestion de fortune a enregistré un bénéfice avant impôts de 937 millions de francs, contre une perte de 749 millions un an auparavant. Les revenus nets ont grimpé à 3,15 milliards, en hausse de 6% en glissement trimestriel et de 3% en variation annuelle.

Attentes

Dans la banque d'affaires, Credit Suisse a aussi amélioré sa position au 2e trimestre. En l'espace d'un an, les revenus de la division Investment Banking ont légèrement progressé de 1% à 3,38 milliards de francs. Mais comme les charges ont augmenté plus fortement, soit de 6%, le résultat avant impôts s'est contracté de 18% à 615 millions de francs.

M. Thiam a confirmé l'examen en cours de la stratégie de l'établissement, en vue 'd'obtenir une croissance durable et rentable', a expliqué le Franco-Ivoirien. L'objectif de l'optimisation des activités consiste aussi à parer certaines pressions apparentes sur les résultats du 2e trimestre.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.