Tir d'un loup autorisé en Valais

Tir d'un loup autorisé en Valais

Photo: Keystone

Le gouvernement valaisan a autorisé mardi le tir d'un loup dans la région d'Augstbord (VS). Trois prédateurs ont sévi dans la région et ont tué 50 moutons et chèvres entre le 6 avril et le 3 juin.

L'autorisation de tir pour un loup est valable 60 jours, communique mardi l'Etat du Valais. Elle est limitée aux pâturages protégés de la région considérée et seulement si des animaux de rente sont présents. Ces restrictions limitent les chances de succès d'un tir, précise le communiqué.

Les prédations dans la région sont l'oeuvre d'au moins trois loups, selon les analyses ADN effectuées. Un mâle et une femelle étaient déjà présents l'an dernier dans le même périmètre. La présence sporadique d'une autre femelle est aussi attestée. Cet animal avait déjà été repéré par le passé plus à l'ouest dans le Valais central.

Conditions réunies

Un loup isolé peut être tiré lorsqu'il a tué quinze animaux de rente dans son territoire, pour autant qu'il y ait eu des dégâts l'année précédente. Il faut aussi que des mesures de prévention raisonnables aient été mises en place, précise le canton.

Ces conditions sont respectées. Les organes cantonaux, les responsables de la protection des troupeaux et un représentant de l'association suisse pour le développement de l'agriculture et de l'espace rural (AGRIDEA) l'ont constaté au début juin.

Au moins quinze moutons et chèvres ont été tués alors qu'ils étaient protégés par un système de clôture. Le gouvernement veut une mise en oeuvre rapide et complète de mesures de protection à l'échelle régionale pour diminuer encore les prédations.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.