Trop de pannes: les CFF ont manqué dix objectifs sur quinze en 2014

Trop de pannes: les CFF ont manqué dix objectifs sur quinze en 2014

Photo: Keystone

En 2014, les CFF n'ont pas rempli dix des quinze objectifs fixés dans le domaine de l'infrastructure. Si la sécurité obtient une bonne note, les pannes et la productivité sont en dessous des attentes, selon un rapport obtenu par la NZZ am Sonntag.

Les CFF ont notamment échoué dans les domaines de la qualité, de la disponibilité du réseau et de la productivité, indique le rapport sur la convention de prestation entre les CFF et la Confédération. Ce document technique a été établi en mars pour la division infrastructure des CFF. Le contenu de ce rapport non publié a été confirmé dimanche à l'ats.

L'exploitation et l'entretien du réseau ont coûté plus cher que prévu et les passagers ont souvent dû utiliser des bus de remplacement. Les CFF ont dû par exemple recourir à cette dernière solution pour 0,8% des kilomètres parcourus alors que l'objectif fixait 0,19%.

Les défauts sur des rails se sont élevés à 4943 contre un maximum de 1489 prévus. Le coût de rénovation du mètre de voie ferrée s'est élevé à 1808 francs alors qu'il devrait atteindre au plus 1486 indique entre autres le rapport.

Exigences de sécurité remplies

En matière de sécurité en revanche, l'ex-régie fédérale a répondu aux exigences. Une seule collision a été enregistrée en 2014, soit le meilleur résultat depuis le début des conventions d'objectifs. Les déraillements ont également été rares.

La convention sur les prestations garantit aux CFF 6,6 milliards de francs entre 2013 et 2016 pour l'exploitation et l'entretien du réseau ferré. Les CFF et l'Office fédéral des transports (OFT) sont actuellement en négociation pour la période quadriennale suivante, à partir de 2017. Tant le niveau de l'enveloppe financière globale que le contenu des objectifs est discuté.

Philippe Gauderon, chef de l'infrastructure auprès de la compagnie, rappelle à ce propos que les objectifs actuels ont été fixés dans les années 2009 et 2010, un temps où l'on ignorait encore les besoins de rattrapage au niveau du réseau. Certains se sont ainsi révélés trop ambitieux, selon ses propos confirmés par les CFF. Mais comparé à d’autres sociétés de chemins de fer, la situation de l'ex-régie est très bonne.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.