Un chauffeur Uber inculpé de meurtres dans le Michigan

Un chauffeur Uber inculpé de meurtres dans le Michigan

Photo: Keystone

Un chauffeur travaillant pour le service Uber a été formellement inculpé lundi de six chefs d'accusation pour meurtres par un juge de Kalamazoo, dans le Michigan. Il est l'auteur présumé d'une série de fusillades perpétrées dans cette ville.

L'homme âgé de 45 ans est soupçonné d'avoir tué six personnes samedi soir à Kalamazoo. Il a été inculpé et devra répondre de seize chefs d'accusation, dont six pour meurtre, a-t-on appris de source judiciaire. Le juge a ordonné son incarcération et exclu une libération sous caution.

Le prévenu est passible de la prison à vie, le Michigan ayant été le premier Etat américain à abolir la peine de mort dès le 19e siècle. Le suspect travaillait comme chauffeur pour la société Uber et aurait effectué plusieurs courses le soir du drame.

Il a été arrêté dimanche dans le centre de Kalamazoo. Un pistolet semi-automatique a été retrouvé dans son véhicule. Il a apparemment tiré au hasard devant un immeuble d'habitation, un concessionnaire automobile et un restaurant. Deux personnes ont également été blessées, dont une adolescente de 14 ans.

Selon une chaîne de télévision, l'homme aurait effectué plusieurs courses durant sa sanglante équipée qui a duré près de cinq heures. Il a été arrêté sans incident dimanche alors qu'il quittait le parking d'un bar du secteur.

'Choisies au hasard'

'Les victimes ont apparemment été choisies au hasard, simplement parce qu'elles se trouvaient là', a déclaré lors d'une conférence de presse Jeff Getting, procureur du comté de Kalamazoo. 'On leur a tiré dessus à de nombreuses reprises', a-t-il ajouté.

Dans un courriel, le responsable de la sécurité d'Uber a déclaré que son groupe est en contact avec la police pour faire avancer l'enquête. Il a confirmé que l'agresseur présumé faisait partie des chauffeurs du groupe et qu'il avait fait l'objet d'une vérification de ses antécédents.

Conduite dangereuse

Un passager Uber, a raconté à la télévision locale avoir tenté d'alerter la société après avoir pris place dans la voiture de l'accusé environ une heure avant la première attaque. Il raconte que ce dernier s'est présenté sous un nom différent de celui de sa licence, ne respectait pas les limitations de vitesse et conduisait dangereusement.

L'agresseur a d'abord ouvert le feu et blessé une femme vers 17h30 (23h30 en Suisse) devant un immeuble de la ville. Quatre heures et demie plus tard, il tuait un père et son fils chez un concessionnaire automobile, puis quatre femmes âgées de 60 à 74 ans sur le parking d'un restaurant.

Père de deux enfants

L'auteur des attaques aurait été en contact avec plusieurs personnes au téléphone pendant la fusillade. Sa femme a été contactée par les autorités, avec lesquelles elle coopère.

La presse locale décrit le meurtrier présumé comme un père de deux enfants qui 'adorait les armes' et travaillait la journée comme vendeur de polices d'assurance. L'attaque a relancé le débat sur les vérifications effectuées par Uber sur ses employés, certains reprochant notamment au groupe de ne jamais rencontrer ses chauffeurs en personne.

Réaction d'Obama

Le président Barack Obama a, comme il a pris l'habitude de le faire après chaque fusillade avec de nombreuses victimes, appelé lundi à un renforcement de l'encadrement des ventes d'armes à feu. Il a déploré qu'une 'autre communauté (ait) été terrorisée par la violence des armes'.

'En début d'année, j'ai pris des mesures pour qu'il soit plus difficile pour des individus dangereux d'acquérir une arme. Mais nous allons clairement devoir faire davantage si nous voulons assurer la sécurité des Américains', a-t-il ajouté.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.