Un gain exceptionnel sauve le bénéfice de Toshiba

Un gain exceptionnel sauve le bénéfice de Toshiba

Photo: Keystone

Toshiba a fait état samedi d'un bénéfice net semestriel de 37,3 milliards de yens (298 millions de francs). Le conglomérat japonais ne doit cette performance qu'à un gain exceptionnel découlant de la vente de parts dans des sociétés.

Les comptes d'exploitation de ce groupe diversifié, qui tente de faire oublier un scandale financier, sont en effet dans le rouge à cause notamment de dépréciations sur l'activité des systèmes d'information et d'encaissement pour les commerces.

Toshiba a annoncé ses résultats samedi, un jour inhabituel, en raison des difficultés à réunir un jour ouvré son conseil d'administration dont 7 des 11 membres sont des personnalités extérieures par ailleurs très occupées.

Durant les mois d'avril à septembre, Toshiba a totalisé un chiffre d'affaires de 2972,72 milliards de yens, en baisse de 4,5% sur un an, du fait d'une baisse de rentrées dans le domaine des composantes électroniques et les appareils grand public. Le manque à gagner n'a pu être intégralement compensé par la hausse des revenus tirés des équipements médicaux ou pour les infrastructures publiques.

Flou

Toshiba a déploré une perte d'exploitation semestrielle de 90,5 milliards de yens, contre un bénéfice opérationnel de 138 milliards un an auparavant. Il a dû défalquer en une fois des dépréciations qui ne l'avaient pas été au fur et à mesure les années précédentes. Toutefois, un gain exceptionnel de 177,3 milliards de yens lié à la cession d'actions dans diverses sociétés a permis au groupe d'afficher un résultat net positif.

Pour autant, Toshiba n'a pas encore une vision très claire de ses finances pour les mois à venir puisqu'il n'a pas livré d'estimations annuelles.

Anciens dirigeants poursuivis

Le conglomérat industriel a également annoncé poursuivre en justice trois ex-PDG et deux autres anciens dirigeants impliqués dans de retentissantes malversations comptables.

Via une plainte déposée auprès d'un tribunal de Tokyo, le groupe entend réclamer à ces cinq personnes la somme totale de 300 millions de yens. Ce montant pourrait être élevé à 1 milliard de yens en cas de découverte de falsifications plus importantes que celles actuellement mises au jour.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.