Un rapport prône des caméras dans les abattoirs

Un rapport prône des caméras dans les abattoirs

Photo: Keystone

Des caméras doivent être installées dans les 263 abattoirs de boucherie en France pour limiter la souffrance animale. Un Conseil national d'éthique des abattoirs pourrait également être créé afin d'éviter plusieurs dérives récentes.

Ces propositions émanent de la commission d'enquête de l'Assemblée nationale après les scandales de maltraitance animale révélés ces derniers mois en France grâce à des vidéos clandestines. Pour contrer les dérives, une commission d'enquête présidée par le député radical de gauche Olivier Falorni a été mise en place en mars.

Parmi les 65 propositions formulées par le rapport publié mardi, on trouve le renforcement de la transparence, principalement par la mise en place de caméras 'à tous les endroits de l'abattoir où des animaux vivants sont manipulés'. Ce contrôle 'doit être encadré par la loi afin d'en délimiter strictement les finalités et éviter qu'il devienne un outil de surveillance des salariés', est-il souligné.

Les autres propositions vont de la mise en place d'un Conseil national d'éthique des abattoirs à une poursuite du débat entre les pouvoirs publics et les représentants des cultes à propos de l'abattage rituel.

Les députés proposent aussi d'alourdir les sanctions en cas de dysfonctionnement ou d'augmenter le recrutement de vétérinaires et de techniciens supérieurs du ministère français de l'agriculture pour les affecter dans les abattoirs. Selon le ministère, la France compte 263 abattoirs de boucherie (bovins, ovins, caprins, porcins, équins) qui produisent par an 3,45 millions de tonnes de viande.

A la suite des différents scandales, une campagne nationale d'inspection de ces abattoirs a été menée par l'administration en avril dernier.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.