Un week-end pascal au traditionnel goût de bouchon

Un week-end pascal au traditionnel goût de bouchon

Photo: Keystone

Comme chaque année durant le week-end pascal, le trafic routier a été dense. Dès jeudi soir, par exemple, un bouchon de 10 km s'est formé à l'entrée nord du Gothard. Pour le retour lundi, il a fallu patienter jusqu'à une heure trente devant le portail sud.

Jeudi peu après minuit, la colonne s'étendait encore sur 4 km, avant de se résorber complètement entre 3h00 et 5h00 du matin. Mais c'était pour mieux reprendre du poil de la bête, puisque vendredi, la colonne a atteint 9 km à l'entrée nord du tunnel du Gothard, soit 1 heure et demie d'attente.

L'axe du San Bernardino, de même que celui du Grand St-Bernard et les postes-frontières de Bâle et Chiasso étaient également très chargés.

Selon Viasuisse, les voitures se sont talonnées durant près de 46 heures de mercredi à vendredi, contre 45,5 heures l'année dernière durant le week-end pascal. En 2015, les bouchons au Gothard ne s'étaient pas résorbés dans la nuit de jeudi à vendredi et la colonne s'étendait déjà sur 13 km à 9h00.

Milliers de sièges en plus

Les automobilistes de retour de leurs vacances dans le sud ont également dû faire preuve de patience lundi. A l'entrée sud du tunnel du Gothard les bouchons s'étiraient jusqu'à 7 km dès le matin, soit 1 heure et 30 minutes d'attente, voire davantage en soirée. Selon la centrale routière, le trafic devait se résorber seulement vers minuit.

La circulation était également difficile sur l'axe du San Bernardino, mais cette fois en raison notamment de deux accidents entre Maienfeld (GR) et Reichenau. Enfin, le ferroutage a aussi connu des ralentissements aux gares de chargements, à Sagliains (Engadine), Realp (Furka) et Kandersteg (Lötschberg).

Pour éviter les bouchons sur les routes, les Suisses ont été nombreux à recourir au train. Les CFF ont mis à disposition quelque 24'000 sièges supplémentaires, soit 6000 de plus que l'année dernière.

Six trains spéciaux ont circulé vers et depuis le Tessin et le Valais et plusieurs convois ont en outre été complétés de wagons supplémentaires.

Le week-end de Pâques s'est déroulé sans gros couacs, d'après les CFF. Quelques dérangements ont provoqué des suppressions de train ou des retards, notamment à Lugano ou dans la région lucernoise.

Drame à Lausanne

Le week-end a tout de même été marqué par un tragique accident à la gare de Lausanne: un homme est décédé samedi en fin d'après-midi après être tombé entre le quai et le train qui démarrait. Il a donné un coup de pied au convoi et perdu l'équilibre.

A Wil (SG), un homme a en revanche eu beaucoup plus de chance. Un mécanicien de locomotive a sauvé dimanche un quinquagénaire ivre écroulé sur les voies. Informé qu'une personne se trouvait près des rails, il a roulé lentement.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.