Une étude du Comité Lötschberg en faveur de l'extension du tunnel

Une étude du Comité Lötschberg en faveur de l'extension du tunnel

Photo: Keystone

Huit ans après sa mise en service, le tunnel de base du Lötschberg, saturé, a besoin de nouvelles capacités. Fort d'une étude présentée jeudi à Berne, le Comité Lötschberg revient à la charge afin de réaliser les équipements jugés trop chers à l'époque.

La Confédération avait en effet renoncé, pour des raisons de coût, à terminer complètement le tunnel à deux tubes. Aujourd'hui, sur les 34,6 kilomètres, 21 kilomètres sur le tronçon Frutigen-Ferden ne sont praticables que sur une seule voie.

Or moins de quatre ans après son inauguration, en 2007, le tunnel du Lötschberg, entre Frutigen (BE) et Rarogne (VS) arrivait déjà à saturation. Le trafic voyageurs avait augmenté des trois quarts et celui des marchandises presque doublé, selon le Comité emmené par les gouvernements des cantons de Berne et du Valais.

Son achèvement aurait coûté entre 790 millions et 1,3 milliard de francs, selon des chiffres présentés à l'époque par la compagnie BLS, qui exploite l'ouvrage. Aujourd'hui, la BLS et les cantons de Berne et du Valais avancent trois nouveaux scénarios d'extension, accompagnés d'une analyse entre coûts et utilité.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.