Une suroffre sur le marché immobilier selon Credit Suisse

Une suroffre sur le marché immobilier selon Credit Suisse

Photo: Keystone

Une suroffre se dessine sur le marché immobilier, selon l'étude annuelle de Credit Suisse. Pour les bureaux, le taux de vacance a déjà augmenté. Sur le marché du logement locatif, une évolution similaire est attendue à moyen terme dans les régions périphériques.

Les impacts du franc fort vont précipiter la fin de la grande stabilité qui a longtemps prévalu sur le marché immobilier, a expliqué mercredi devant la presse l'économiste Sara Carnazzi Weber. La péjoration de la conjoncture va réduire la demande en surfaces alors que les capitaux injectés sur le marché vont augmenter, les investisseurs étant attirés par les rendements.

Trop de bureaux

Concernant les surfaces de bureaux, une suroffre de plus de 1 million de mètres carrés s'est constituée, notamment à Genève et Zurich. Dans les villes, les surfaces commerciales situées dans des zones moins accessibles subissent déjà une pression grandissante. Le taux de vacance devrait encore progresser en 2015, selon l'étude.

La même tendance semble se dessiner, mais à plus long terme, sur le marché du logement locatif. Une détente est déjà perceptible dans certaines régions et elle devrait se manifester plus clairement.

A moyen et long terme, les zones périphériques, comme le Bas-Valais ou la Broye, devraient souffrir de la baisse de l'immigration liée à l'acceptation de l'initiative UDC. Ici aussi, un risque de suroffre existe, selon les experts de Credit Suisse.

Baisse des loyers

Certes, la pénurie de logements persiste dans certaines grandes villes. Mais d'une manière générale, la situation devrait évoluer vers une détente dans les grands centres urbains et une suroffre dans la périphérie.

Une baisse des loyers ces prochains trimestres n'est pas encore d'actualité. 'Le marché a besoin d'un peu de temps pour tourner, mais la direction est claire', a estimé Mme Carnazzi Weber.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.