Xi Jinping veut plus de coordination, moins de protectionnisme

Xi Jinping veut plus de coordination, moins de protectionnisme

Photo: Keystone

Xi Jinping a appelé les membres du G20 à répondre aux pressions pesant sur la conjoncture mondiale en coordonnant davantage leurs politiques économiques et en évitant le protectionnisme. Selon le président chinois, l'économie mondiale se trouve à un tournant crucial.

Dans son discours inaugural du sommet annuel du G20 qui se déroule de dimanche jusqu'à lundi à Hangzhou, dans l'est de la Chine, Xi Jinping a plaidé pour une 'économie mondiale ouverte' qui privilégie la croissance du commerce et des investissements. Evoquant un 'tournant crucial' pour l'économie, le président chinois a relevé la faiblesse de la demande, du commerce et des investissements et la volatilité des marchés financiers.

Les moteurs de croissance du précédent cycle de progrès technologique ralentissent progressivement. En parallèle, le nouveau cycle de révolution technologique et industrielle n'a pas encore pleinement démarré, a poursuivi Xi Jinping.

Le gouvernement japonais a fait savoir que le G20 appelerait, dans son communiqué commun, à combiner politiques budgétaire et monétaire et réformes de structure pour parvenir à une croissance solide et viable. La chancelière allemande Angela Merkel a quant à elle annoncé que les ministres des vingt Etats chargés des questions numériques se réuniraient pour la première fois l'an prochain.

Sommet de la relance économique

En 2017, l'Allemagne prendra la présidence tournante du club des vingt premières économies mondiales. Un groupe de travail sur l'innovation sera également créé, a ajouté Mme Merkel.

Avant son discours inaugural, le président chinois a reçu les chefs d'Etat et de gouvernement qui participent au sommet. Qualifiant son entretien avec Xi d''extrêmement productif', le président américain Barack Obama a estimé qu'il avait dégagé de nouvelles pistes de coopération économique entre les deux pays.

La Chine entend que le sommet du G20 soit entièrement consacré à la relance de l'économie mondiale. Pékin refuse de voir le sommet perturbé par d'autres sujets politiques, comme sa propre politique expansionniste en mer de Chine méridionale ou les tensions américano-russes.

Pour donner une tonalité positive à la réunion des 20 plus grandes puissances économiques mondiales, Pékin et Washington ont conjointement annoncé samedi avoir ratifié l'accord de Paris sur le climat. La sécurité à Hangzhou est draconienne et une partie de la mégapole de 9 millions d'habitants, située au sud-ouest de Shanghai, s'est transformée en ville fantôme pour prévenir tout risque d'incident.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.