Zermatt veut résoudre le mystère de la première ascension du Cervin

Zermatt veut résoudre le mystère de la première ascension du Cervin

Photo: Keystone

La première ascension du Cervin le 13 juillet 1865 s'est terminée par un drame. Sept alpinistes ont gravi la montagne. Trois en sont revenus. Un corps n'a jamais été retrouvé. Des recherches reprendront en automne.

La tragédie de cette première ascension a aussi constitué l'acte de naissance de Zermatt. Du jour au lendemain, le Cervin a été connu du monde entier.

L'expédition était conduite par le britannique Edward Whymper. Il était accompagné par trois compatriotes, le révérend Charles Hudson, Lord Francis Douglas et Douglas Robert Hadow. Trois guides, les Zermattois Peter Taugwalder père et fils et le Français Michel Croz, complétaient la cordée partie à l'assaut du sommet le 13 juillet 1865.

Le lendemain, 14 juillet, l'expédition atteint le sommet, trois jours avant une cordée concurrente partie sur le versant italien. Le drame se joue au retour. Dans la descente, les quatre hommes de tête, Croz, Hudson, Hadow et Douglas chutent dans la face nord et s'écrasent sur un glacier.

Drame mystérieux

Quelques jours plus tard, trois cadavres sont découverts et peuvent être ramenés au village. La quatrième dépouille, celle de Lord Francis Douglas, n'a jamais été retrouvée.

La question centrale du drame mortel n'a jamais pu être résolue: la corde qui reliait Lord Douglas à Taugwalder père s'est-elle rompue ou a-t-elle été coupée? Whymper a jeté le discrédit sur le guide de Zermatt. Il a, plus tard, écrit que Taugwalder père avait utilisé une corde moins solide pour se protéger ainsi que son fils en cas de chute d'un homme de tête.

Cette affirmation n'a pas eu de suite. Aucune procédure pénale n'a été ouverte à l'encontre du guide de Zermatt. Un faux pas de Douglas Robert Hadow est considéré comme la cause de l'accident. La question de la corde trouvera peut-être une réponse en automne, levant le voile sur 150 ans de mystère.

Hypothèses à vérifier

Un groupe d'experts, composé d'historiens, de glaciologues et d'autres spécialistes, vérifiera différentes hypothèses sur place, explique à l'ats le directeur de Zermatt Tourisme Daniel Luggen. L'équipe tentera de retrouver la dépouille de Lord Francis Douglas. Les récentes découvertes sur le site de la bataille de Morgarten ont fourni la motivation nécessaire à la reprise des recherches au Cervin.

Daniel Luggen espère que si le corps est découvert, des bouts de corde le soient également qui pourraient permettre de déterminer si le lien a été coupé et s'est rompu. Un budget de 40'000 à 50'000 francs est envisagé pour ces recherches.

Le drame, pour tragique qu'il soit, a fait la réputation de Zermatt. Le village de montagne d'alors, qui ne connaissait guère le tourisme, est devenu une destination internationale avec ses 120 hôtels et ses nombreux appartements de vacances.

Hommage silencieux

Le spectacle ne sera pourtant pas au premier plan des célébrations de ce 150e anniversaire. Le Cervin sera au repos pour 24 heures mardi, en mémoire aux 500 alpinistes qui y ont perdu la vie en 150 ans. Une tombe à l'alpiniste inconnu sera installée au cimetière du village.

Parallèlement, la cabane rénovée du Hörnli sera inaugurée. La capacité d'accueil a été diminuée, en raison de la trop forte affluence. La cabane proposera à l'avenir 130 places, 50 de moins que jusqu'à présent. Et pas question, pour les alpinistes qui ne trouvent pas de place, de planter leur tente. Le camping est interdit sous peine d'une forte amende.

Lundi, la voie empruntée par la première cordée devait être illuminée en soirée de plusieurs lampes. Mais un problème technique a allumé les lampes une semaine trop tôt, gâchant quelque peu la surprise.

Zermatt a misé gros sur ces célébrations. Le budget total dépasse les 20 millions de francs. Un des événements phare est la pièce de théâtre en plein air 'The Matterhorn Story' jouée au Riffelberg à 2600 mètres d'altitude.

Les événements autour du 150e anniversaire ont aussi des effets bénéfiques sur la fréquentation. Les réservations sont un pourcent supérieures à la moyenne des 880'000 nuitées estivales. Même si le chiffre est un peu plus faible qu'attendu, il reste bon dans le contexte général actuel, estime Daniel Luggen.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.