Balance suisse des paiements: excédent stable à 18,5 milliards

ZURICH - La vigoureuse croissance économique continue d'influencer l'évolution de la balance suisse des transactions courantes. L'excédent est resté quasiment stable au deuxième trimestre 2006, à 18,5 milliards de francs contre 18,6 milliards un an auparavant.Les échanges de biens et services ont marqué une vive expansion, selon les estimations de la Banque nationale suisse (BNS). Les exportations se sont accrues de 8% et les importations de 10%.Le solde des échanges de biens s'est inscrit à 0,7 milliard contre 2,2 milliards à la même période de l'an dernier. Les biens de consommation ont fortement contribué aux exportations, note la BNS.En matière d'importations, les produits énergétiques ont enregistré une hausse "exceptionnelle" de 31%, du fait du renchérissement du pétrole. Tant les achats de biens d'équipement à l'étranger que ceux de biens de consommation ont augmenté de 8%.Du côté des services, le solde a passé de 6,6 milliards à 7,6 milliards de francs. Le tourisme a eu une influence sensible, avec des recettes accrues de 13% et des dépenses augmentées de 11%. Ces variations relativement fortes s'expliquent par les fêtes pascales, qui ont eu lieu au deuxième trimestre cette année alors qu'elles avaient pris place au premier trimestre l'an dernier.Les revenus du travail et des capitaux ont inscrit un solde de 11,2 milliards contre 11,5 milliards auparavant. Les revenus tirés de capitaux investis à l'étrangers ont gagné 3 milliards pour atteindre 32 milliards, et les revenus versés à l'étranger ont aussi grimpé de 3 milliards, pour se monter à 18 milliards.Du côté des mouvements de capitaux, les exportations nettes se sont chiffrées à 25,9 milliards de francs contre 11,3 milliards au deuxième trimestre de l'an passé. Le solde des investissements directs s'est traduit par des exportations de capitaux à hauteur de 11,5 (9,5) milliards de francs.Dans le détail, les investissements directs suisses à l'étranger ont progressé à 15,4 (14,8) milliards de francs. Les investissements directs étrangers en Suisse ont eux diminué, passant de 5,3 milliards de francs à 3,8 milliards.Quant aux investissements de portefeuille, leur solde était de - 4,4 milliards de francs contre - 5,1 milliards auparavant. Tant les investissements suisses à l'étranger que les investissements étrangers vers la Suisse ont diminué. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.