Congé paternité: une idée qui prolifère en Suisse

ZURICH - Si depuis l'an dernier et après des décennies de discussion, les mères disposent de l'assurance maternité, les pères devront attendre. Le monde politique n'est pas encore prêt à inscrire le congé paternité dans la loi.Une initiative est néanmoins en attente au Parlement. La conseillère nationale Franziska Teuscher (Verts/BE) a déposé un texte en juin proposant d'étendre le droit aux allocations pour pertes de gains (APG) aux pères. Comme les mères, les papas pourraient se voir allouer l'APG, au minimum pendant huit semaines.Le Conseil national a déjà recalé en mars 1999 une motion socialiste demandant de créer les bases légales donnant aux pères salariés droit à un congé d'au moins une semaine à la naissance d'un enfant. Il avait estimé que la question devait être réglée par les partenaires sociaux.Le Parti démocrate-chrétien (PDC) soutient l'idée d'un congé paternité, mais il ne veut pas obliger les entreprises à l'octroyer. Celles-ci doivent prendre de telles dispositions volontairement, estime le PDC.Dans son plan directeur pour l'égalité, le Parti socialiste (PS) incite les communes et les cantons à introduire un congé payé pour leurs employés devenus pères. Certaines collectivités locales ont d'ailleurs déjà fait le pas, à l'exemple des villes de Lausanne et Zurich, ou du canton de Genève.L'Union syndicale suisse (USS) estime de son côté que les sommes économisées par l'introduction de l'assurance maternité devraient servir à faciliter la mise en place d'un congé parental ou de paternité payé de quatre semaines entre autres.L'assurance maternité fédérale est entré en vigueur le 1er juillet 2005. Les femmes qui travaillent touchent 80% de leur salaire pendant quatorze semaines dès la naissance de leur enfant. Accepté par 55,4 % des votants en 2004, ce congé est financé par le fonds des APG, auxquel les femmes cotisaient alors que seuls les hommes à l'armée en profitaient. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.