Deiss en Malaisie: promotion pour un accord avec l'AELE

KUALA LUMPUR - Le conseiller fédéral Joseph Deiss profite de sa visite officielle en Malaisie pour promouvoir l'élaboration d'un accord de libre-échange avec l'Association européenne de libre-échange (AELE). Une première discussion est prévue vendredi."La Malaisie est un pays très innovateur et l'AELE a exprimé à plusieurs reprises le souhait de conclure un accord de libre-échange avec elle", a expliqué Joseph Deiss à Kuala Lumpur. Un premier contact aura lieu vendredi lors de la rencontre avec la ministre du commerce et de l'industrie Radifah Aziz.L'AELE devra cependant attendre encore quelque temps. "Pour l'instant, la Malaisie veut signer un accord avec les Etats-Unis", a informé Joseph Deiss. Reste à savoir quelle est la capacité de négociation de l'AELE, dont la présidence est actuellement détenue par la Suisse.Joseph Deiss souligne les excellentes relations entre la Suisse et la Malaisie. "Nous voulons intensifier les relations bilatérales", a-t-il ajouté.A cette fin, il faut notamment mettre en place de meilleures conditions cadres. Les anciens accords - notamment des accords de protection des investissements et de double imposition - doivent être retouchés.Au final, pas mois de 120 entreprises suisses devraient en profiter. Celles-ci occupent quelque 20 000 employés. Parmi les entreprises les plus grandes et les plus actives se trouvent ABB, Roche, Novartis, Holcim, Hiestand, Rieter ou encore Georg Fischer. Penang, proche de la capitale Kuala Lumpur, compte parmi les zones industrielles les plus importantes de Malaisie.Les sociétés helvétiques ne rencontrent guère de graves problèmes en Malaisie, estime le ministre de l'économie. Il est néanmoins très important que les entreprises suisses soient mieux considérées lors de marchés publics, a-t-il indiqué.La Malaisie demeure le troisième partenaire commerciale dans la région avec un volume des exportations d'environ 88 millions de francs derrière Singapour et la Thaïlande. La Suisse fait partie des dix plus gros investisseurs directs en Malaisie.Joseph Deiss séjourne en Malaise jusqu'à dimanche, accompagné d'une délégation de représentants des milieux économiques. Il s'agit du dernier voyage en tant que conseiller fédéral pour le chef du département de l'économie. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.