Economiesuisse prudent avec la solution du forum de coopération

BERNE/DAVOS - Economiesuisse accueille avec retenue le lancement par la Suisse et les Etats-Unis d'un Forum de coopération en matière commerciale et d'investissement. Cette solution ne doit pas faire naître de faux espoirs, avertit l'organisation faîtière."Les effets en termes de croissance avec des approches sectorielles seront plus modestes qu'avec un véritable accord de libre-échange", a indiqué Thomas Pletscher. Le membre de la direction d'economiesuisse se réjouit néanmoins de constater que le dialogue demeure nourri avec Washington.L'idée d'un Forum de coopération en matière commerciale et d'investissement, lancée samedi à Davos en marge du WEF 2006 par le conseiller fédéral Joseph Deiss et le représentant américain au commerce Robert Portman, est de ce fait louable, selon Thomas Pletscher: "les petits pas sont meilleurs que rien du tout."Economiesuisse souhaite que les associations sectorielles, les chambres de commerce et les entreprises soient intégrées au processus. L'organisation évoque notamment des problèmes à discuter comme les obstacles non tarifaires (reconnaissance de brevets ou de normes techniques) et les difficultés posées par les visas.Le Forum de coopération en matière commerciale et d'investissement devrait également aborder la question les droits de douane qui frappe les produits horlogers et textiles, ajoute Thomas Pletscher.Aux yeux de Joseph Deiss, un accord de libre-échange selon la définition américaine n'est pas réalisable pour l'heure. Washington négocie des accords qui englobent tous les secteurs, tandis que la Suisse prône davantage de flexibilité, notamment sur les questions agricoles, a rappelé le ministre de l'économie.L'idée d'un accord de libre-échange helvético-américain remonte à l'été dernier. Il y a dix jours, le Conseil fédéral a refusé de confier un mandat de négociations à Joseph Deiss, laissant penser que le projet était mort-né.Mais, depuis le début du Forum économique mondial (WEF) de Davos mercredi, Joseph Deiss et Robert Portman ont multiplié les entrevues pour trouver le moyen de resserrer leurs liens commerciaux. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.